in

Ballon d'Or 2024, cet ex Bleu ne vote pas Mbappé

Ballon d'Or 2024, cet ex Bleu ne vote pas Mbappé

Kylian Mbappé court toujours après son premier Ballon d’Or. En lutte avec Jude Bellingham ou encore Harry Kane, selon les bookmakers, il n’a pas reçu le vote d’Olivier Rouyer.

Il reste encore beaucoup de temps et d’évènements avant que ne soit remis le trophée du Ballon d’Or 2024. En attendant le verdict de la Ligue des champions, mais aussi celui de l’Euro 2024 et de la Copa America 2024, quelques favoris se détachent cependant dans les calculs et les probabilités créés par les bookmakers. Pour l’heure, c’est Jude Bellingham qui arrive en tête. Le joueur du Real Madrid devance Kylian Mbappé (PSG) et Harry Kane (Bayern Munich), tandis qu’Erling Haaland a pris un coup sur la tête en étant sorti de la C1 avec Manchester City, lui qui ne disputera pas non plus l’Euro avec une Norvège non-qualifiée. En France, certains pensent que Kylian Mbappé n’est pas le favori cette année.

Du moins à ce moment précis de la saison. Si les cartes peuvent évidemment être redistribuées si l’attaquant parisien venait à flamber en Ligue des champions et qu’il en faisait autant lors de l’Euro allemand avec les Bleus. Mais en attendant, Olivier Rouyer a estimé que c’était plutôt Jude Bellingham qui tenait la corde. L’ancien international tricolore devenu consultant pour la chaîne L’Équipe a expliqué son point de vue mardi soir. « J’irais plus du côté de la Maison Blanche, j’irais voir surtout un joueur qui s’appelle Bellingham. À mon sens, c’est le joueur qui est le plus performant à l’heure actuelle dans les championnats européens parce qu’il met sa patte partout, il est aussi favori avec les Anglais pour le titre de champion d’Europe. »

Tout reste possible

Autant d’arguments qui ont donc fait dire à l’ancien coéquipier et ami de Michel Platini, que Kylian Mbappé était encore en retard par rapport à Jude Bellingham. « Vraiment, je ne vois pas où est l’avantage de Mbappé, parce que Bellingham est bien en place. » Également présent sur le plateau, le journaliste Didier Roustan est allé en partie dans le sens de son interlocuteur. « Il a effectivement, au jour d’aujourd’hui, un petit coup d’avance, mais ce n’est pas aujourd’hui que ça se joue. Il est très bien placé puisqu’il est en demi-finale (de la C1) avec une équipe qui est favorite et une formation qui a faim, envie. Et il fait partie d’une des deux équipes les plus favorite de l’Euro. »

Pour autant, Didier Roustan a rappelé qu’il fallait rester prudent et qu’un scénario catastrophe n’était pas à exclure pour Kylian Mbappé. « S’il est éliminé par Dortmund et que la France ne va pas en finale. » Mais l’observateur de conclure sur une note plus optimiste : « Il y a dix mille possibilités, mais il est bien placé, c’est sûr. Ça peut être une bonne année. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *