in

Barcola, les excuses publiques

Barcola, les excuses publiques

Bradley Barcola se montre à son avantage avec le Paris Saint-Germain. Certains observateurs qui l’avaient critiqué il y a quelques mois, lui ont présenté leurs excuses.

Transféré l’été dernier de l’Olympique Lyonnais vers le Paris Saint-Germain, Bradley Barcola est en train de réussir son opération séduction au sein du club parisien. Brillant depuis de nombreuses semaines, le jeune offensif tricolore ne cesse de progresser et réussi par ses performances à convaincre les plus sceptiques. Ces derniers étaient d’ailleurs nombreux lorsque le PSG avait décidé de miser sur celui qui ne comptait alors que quelques mois au plus haut niveau. Certains ont décidé de reconnaître publiquement leur erreur de jugement.

Journaliste pour Libération, Grégory Schneider faisait partie de ceux qui ne croyaient guère en Bradley Barcola. Mais il a choisi de reconnaitre son erreur et il a profité de sa présence dimanche soir sur le plateau de la chaîne L’Équipe pour faire amende honorable. « Très franchement je vais vous dire. Quand il a signé, j’ai dit : ‘C’est n’importe quoi, il ne jouera pas, il n’aura pas de temps de jeu, un joueur de son âge doit jouer’. Honnêtement, je le dis, ça ne me pose aucun problème de dire (que je me suis trompé). […] Honnêtement, il a brûlé tous les temps de passage. »

Oui pour l’Euro 2024

Également présent sur la chaîne du média, Ludovic Obraniak a lui aussi admis être allé un peu vite en besogne au moment de juger Bradley Barcola. « Le match de Newcastle (1-1 au Parc des Princes, en phase de poules de Ligue des champions, ndlr) a généré des critiques assez fortes. Il y en a qui ont pensé que c’était positif, d’autres que c’était négatif. J’ai fait partie, dans l’agressivité et ce côté un peu nonchalant qu’il a, qui moi m’a beaucoup dérangé dans sa rentrée, de part sa jeunesse et son statut, […] de ceux qui le critiquent après Newcastle. Et honnêtement, quelques semaines après… Pam ! Il a enclenché la deuxième et il a rebondi. »

Désormais bien lancé, Bradley Barcola est en train de mettre tout le monde d’accord et de rallier les plus sceptiques à son compte. Grégory Schneider a ainsi estimé que le Parisien devait désormais disputer l’Euro 2024 avec les Bleus. « Compte-tenu de son importance à venir dans le football français, il faut qu’il prenne la température d’une grande compétition. Tu ne peux pas le laisser. Il faut qu’il regarde un peu comment ça se passe, qu’il prenne de l’expérience. […] Il peut avoir un rôle en sortie de banc, mais à un moment donné, tu dois lui mettre le label tricolore sur le front. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *