in

"Ça nous met du baume au cœur"

Plus encore que la victoire (0-3), c’est la manière et l’état d’esprit affiché ce dimanche à Marseille que Christophe Galtier, le coach du PSG, choisit de retenir.

Pouvez-vous pour commencer nous donner votre sentiment sur le match de Kylian Mbappé ce soir ?
Kylian vient d’égaler un beau record de buts au PSG, celui de Cavani, bravo à lui pour cela déjà. Il n’y a aucun doute qu’il va battre ce record rapidement maintenant. C’est sûrement le meilleur attaquant du monde à l’heure actuelle. Il va vite, vite et avec toujours beaucoup d’intensité, et il sait être présent dans les grands rendez-vous, ce qui est évidemment une énorme qualité.

Cette victoire vous donne-t-elle de la confiance pour la suite ?
C’était un vrai bon match de notre part. On est repassé sur l’organisation qui était la nôtre lors des quatre premiers mois, et la présence de Kylian était bien sûr importante pour avoir de la profondeur. On a su empêcher Marseille de poser son jeu, les joueurs au milieu – Vitinha, Ruiz et Verratti – ont su utiliser le ballon comme attendu, en harcelant leurs homologues. Ça nous met du baume au cœur bien entendu. On a une grosse pensée pour nos supporters, ils ont été omniprésents toute la semaine, au Parc des Princes notamment ; on leur dédie cette victoire qui est importante. Et la manière est aussi importante que la victoire en elle-même ce soir.

Est-ce un schéma à reproduire sur la suite de la saison ?

On compose évidemment selon les joueurs disponibles. Ce soir encore avec la blessure de Presnel (Kimpembe, ndlr), qui est sûrement grave… Il faut aussi avoir des pistons disponibles et en forme, on avait le retour de Nordi (Mukiele, ndlr), mais on savait aussi qu’il allait souffrir ce soir ; Nuno Mendes aussi… C’est un système sur lequel on a construit l’effectif, les absences nous ont forcés à faire autre chose, on a cherché à densifier milieu car c’est un système qui nécessite une capacité immédiate de projection au milieu de terrain, tout en libérant Leo (Messi, ndlr) et Kylian (Mbappé) pour prendre les espaces devant. Maintenant, on vient de gagner 0-3 à Marseille, on ne va pas forcément inventer quelque chose dans les semaines à venir…

Vous perdez ce soir Kimpembe, n’avez-vous pas d’autant plus de regrets de ne pas avoir recruté en défense cet hiver ?
Il s’est passé ce qu’il s’est passé lors du mercato… On va finir la saison avec cet effectif désormais, et sûrement sans Presnel. Il y a aussi ce qu’il se passe dans les couloirs, avec les absences d’Achraf (Hakimi, ndlr) ou de Nuno (Mendes, ndlr) qui pèsent ou ont pu peser. Ce sont des joueurs très importants pour nous dans l’animation.

Comment considérez-vous ce résultat du jour dans la course au titre ?
C’est un résultat important, bien sûr, surtout cumulé avec celui de Monaco (qui a perdu 0-3 aussi e dimanche, devant Nice, ndlr). Il reste cependant beaucoup de journées de championnat. On a huit points d’avance en tête, c’est mieux de les avoir que de ne pas les avoir…

Peut-on parler de réaction d’orgueil pour votre groupe ?

Ce n’est pas qu’une réaction d’orgueil, c’est un tout, et il faut que ça nous serve et que ça perdure. Le haut niveau vous oblige à gagner des duels et à presser, surtout face à adversaire qui trois semaines plus tôt vous a mis à ce point en difficulté. L’élimination en Coupe de France a été difficile, on avait la possibilité non pas de se rattraper mais de marquer un grand coup sur le championnat. Les joueurs ce soir se sont comportés en champion.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *