in

Bernard Lama, inquiétude confirmée

Bernard Lama, inquiétude confirmée

Figure du PSG et de l’équipe de France dans les années 90, Bernard Lama suit de près les performances du club de la capitale. Il a mis en garde Kylian Mbappé et les siens.

La joie était complète mardi soir, au moment où la qualification du Paris Saint-Germain pour les demi-finales de la Ligue des champions a été entérinée. Vainqueurs sur le terrain du FC Barcelone (1-4) après avoir perdu chez eux à l’aller (2-3), les hommes de Luis Enrique ont profité du moment. De retour dans le dernier carré de la C1 après plusieurs années de vaches maigres, les Parisiens avaient toutes les raisons de célébrer leur succès, mais ils ont été rappelés à la réalité par un ancien de la maison.

Gardien phare du PSG dans les années 90, Bernard Lama a été invité à livrer son sentiment sur le parcours de l’équipe. Dans les colonnes du Parisien, le champion du monde 1998 s’est bien sûr réjouit de la qualification en demi-finales, mais il a également laissé s’exprimer son expérience du très haut niveau. Et pour lui, se croire arriver avant l’heure est un écueil à éviter à tout prix pour Kylian Mbappé et les siens. Opposés au Borussia Dortmund au prochain tour, les Parisiens seraient donc bien inspirés de respecter leur adversaire.

Possible, mais prudence

« Penser qu’on va y arriver parce qu’un adversaire est théoriquement moins fort, c’est un comportement qui a souvent été préjudiciable au sport français. La Ligue des champions c’est le haut niveau, et Dortmund sera extrêmement difficile à battre. Il ne faut vraiment pas croire qu’on est déjà en finale. » Vainqueur du seul et unique trophée européen remporté par le PSG (Coupe des vainqueurs de coupe 1996), Bernard Lama préfère rester prudent et a même insisté sur cette vigilance à conserver du côté des  joueurs.

« On en est encore loin. Il faut jouer les matchs avant de les gagner. Ceux de très haut niveau, c’est impossible de savoir ce qui va se passer avant. » Et de conclure avec optimisme mais modération : « Je pense que le PSG est sur un chemin depuis dix ans, que c’est possible, mais il y a encore des obstacles sur la route. » La double confrontation face à Dortmund aura lieu les 30 avril et 7 mai, avec un retour à Paris.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *