in

Bernardo Silva, la chance du PSG

Bernardo Silva, la chance du PSG

La donne a évolué quant aux

perspectives estivales de Bernardo Silva. Une véritable aubaine

pour le PSG.

Sous contrat jusqu’en 2026, Bernardo Silva chaque année compte

parmi les

joueurs majeurs les plus convoités. En cette

intersaison – et jusqu’au 30 juin prochain – l’intéressé se trouve

sur le marché sans possibilité pour Manchester City de dicter sa

loi. Sous clause libératoire, l’international portugais peut

quitter les Cityzens pour 60 millions d’euros. A compter du

1er juillet en revanche, il faudra s’entendre avec les

Skyblues.

Jusqu’alors, le club qui tenait la corde pour faire bouger les

lignes et attirer dans ses filets éventuellement l’ancien

Monégasque n’était autre que le Barça. Oui mais voilà, le club

catalan demeure cet été sous contrôle de la Liga, soumis au

plafonnement de sa masse salariale et dans l’incapacité totale de

dégainer dans un si court laps de temps.

City ne veut pas négocier

Selon le quotidien sportif Marca, les Blaugranas, la mort dans

l’âme, ont dû renoncer à cette folie. Ce qui semble laisser le

champ libre au PSG,

autre prétendant assidu du feu-follet de la Selecçao. Les 60

millions d’euros de la clause libératoire ne sont pas pour

refroidir les dirigeants parisiens, qui ont sondé également le

cadre du Benfica Rafa Silva. En plus du cas épineux du Napolitain

Khvicha Kvaratskhelia.

Reste la volonté du joueur, qui n’a jamais caché son attrait

pour le FC Barcelone, et ne paraissait envisager un départ de

Manchester cet été qu’à la seule condition de rallier la Catalogne.

Les Cityzens, qui plus est, ne sont pas franchement vendeurs. Pep

Guardiola, pour sa dernière année de contrat dans le nord de

l’Angleterre, ne s’imagine pas composer sans son détonateur

lusitanien. L’affaire s’annonce corsée pour le PSG.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *