in

Oui pour Bernardo, non pour Skriniar  ?

Oui pour Bernardo, non pour Skriniar  ?

La dernière ligne droite du mercato parisien est entamée. Avec une déconvenue confirmée sur le cas Milan Skriniar et un fol et bel espoir pour ce qui est du dossier Bernardo Silva.

Bernardo Silva au Barça, ça bloque… Faute de moyens, le géant catalan peine à se permettre cette ultime folie, si bien que le temps, une fois n’est pas coutume, semble bénéficier au tiers intéressé qui pourrait être le PSG. Le Portugais entretient de bonnes relations avec Luis Campos et un certain Kylian Mbappé depuis Monaco et cette folle saison qui en 2017 vit l’ASM remporter le titre de champion de France. Alors pourquoi pas ?

« On a identifié les joueurs qui nous manquent, soufflait vendredi Christophe Galtier en conférence de presse. Il y a la réalité du marché. Il y a toujours un décalage entre l’aspect économique et sportif. Nous sommes pressés, nous allons bientôt enchaîner avec des matches tous les trois jours, et il ne faut pas croire que c’est simple d’intégrer un nouveau joueur. Le fait que ces joueurs n’arrivent pas nous pénalise. » Un rappel aux allures de coup de pression. Le déclic, potentiellement, d’une ultime offensive bien sentie.

Skriniar reste à l’Inter

Le Citizen est une vraie cible des Parisiens depuis l’ouverture du mercato, mais jusqu’alors son arrivée semblait conditionnée à un départ de Neymar. Le club de Manchester néanmoins n’a jamais accepté l’idée d’un échange, et pourtant Luis Campos, à en croire L’Equipe, est dernièrement revenu à la charge avec de nouveaux arguments. Suffisamment en tout cas pour semer le doute dans l’esprit d’un joueur qui désormais ne jurerait plus seulement que par le FC Barcelone.

Lire aussi : Toute l’actu mercato

L’éclaircie possible sur ce dossier n’en précède pas moins une ombre imposante: celle du refus renouvelé de l’Inter face aux avances rouges et bleues pour Milan Skriniar. Définitivement, l’international slovaque de 27 ans ne sera pas la recrue défensive du PSG tant attendue cet été. « Notre mercato est terminé, dans le sens des départs comme des arrivées », avait affirmé l’entraîneur des Nerazzurri Simone Inzaghi la semaine passée. Une posture adoptée également par le président du club lombard, Steven Zhang. La polyvalence de Nordi Mukiele est on ne peut mieux venue dès lors.

What do you think?