in

La catastrophe se confirme pour le foot français

La catastrophe se confirme pour le foot français

La tendance est loin d’être favorable au football français à l’indice UEFA.

L’élimination de l’OM dès le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions a fait bien du mal au football français. Et pour cause. Depuis dix jours les Pays-Bas ont chipé la cinquième place du classement des nations estampillées UEFA à la France ; et l’écart s’est creusé avec l’échec précoce des Olympiens, ainsi reversés en Ligue Europa. Une compétition moins généreuse que la C1 pour grossir le fameux indice UEFA.

A la veille des barrages continentaux, la France se retrouve donc au sixième échelon européen avec un total de 50 747 points quand le football néerlandais, cinquième, affiche 52 400 unités. A cela s’ajoutent les qualifications du jour de Twente et Alkmaar en Conference League. Pas une bonne nouvelle là encore. C’est donc dans la position du chasseur que les clubs de L1 vont devoir jouer leur campagne européenne cette saison. Avec un impératif: faire mieux que leurs homologues bataves.

4 clubs en C1, un privilège précaire

Le PSG et le RC Lens en Ligue des champions ; l’OM, Rennes et Toulouse en Ligue Europa ; et enfin Lille, barragiste en Conference League, connaissent leur mission. Il en va du positionnement de l’élite française dans le futur échiquier continental. Cette saison, les trois premières places du championnat de France seront directement qualificatives pour la prochaine édition de la C1 – le quatrième aura accès aux tours préliminaires. Si la France abandonne toutefois son cinquième rang aux Pays-Bas, retour à la case départ et aux conditions jusqu’alors observées. Bien moins avantageuses…

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *