in

« Le cocu, c’est Mbappé  »

« Le cocu, c’est Mbappé  »

Le coup de froid entre Neymar et Mbappé, samedi au Parc des Princes contre Montpellier, n’est pas passé inaperçu. Eric Di Meco y voit le signe d’un gros malaise au PSG.

Kylian Mbappé vociférant sur le banc parisien après sa sortie du terrain et reprochant ouvertement à Neymar son individualisme, la scène n’est évidemment pas passée inaperçue samedi soir au Parc des Princes. Depuis, Mauricio Pochettino a eu l’occasion de jouer la carte de l’apaisement, en conférence de presse. « Ce sont des gars fantastiques, des compétiteurs, et ce sont des choses qui peuvent arriver. Ils veulent marquer quand ils sont sur le terrain. Mais il faut vite passer à autre chose. J’ai parlé avec eux individuellement, et les deux joueurs se sont parlé. Vous avez vu qu’ils rigolaient ensemble à l’entraînement. Parfois, certaines choses font beaucoup de bruit par rapport à ce qu’il se passe en réalité », dixit le coach argentin.

Voilà pour ce qui est du discours officiel, corroboré il est vrai par l’attitude potache des deux jeunes attaquants ce lundi au Camp des Loges. Mais Eric Di Meco, désormais consultant sur RMC, a une autre vision de la chose. « Je ne trouve pas ça anodin, même si ça peut s’arranger. Il y avait eu une stat sur la relation entre les trois après Bruges ou Lyon, notamment sur le fait que Mbappé était un peu à part. J’avais dit que ça poserait des problèmes à un moment donné. Malheureusement, dans un couple, quand il y en a trois, il y a un cocu. Et le cocu de l’arrivée de Messi, c’est Mbappé. Et il le sait. C’est pour ça qu’il a été agacé quand Messi a signé. Souvenez-nous le temps qu’il met à réagir à son arrivée… »

« Il y a un malaise dans l’équipe »

L’ancien défenseur de l’OM insiste: « Quand tu regardes le match contre Montpellier, ce qu’il se passe entre Neymar et Mbappé, je pense qu’il y a un problème dans la relation. Tu peux ne pas t’entendre en-dehors du terrain, c’était connu dans de grandes équipes. J’ai connu aussi des mecs qui choisissent à qui ils vont faire la passe. Il y a peut-être moyen d’arranger les choses, mais je ne suis pas sûr qu’une discussion les arrange. Rappelez-vous Giroud et Mbappé avant l’Euro. Je me demande même si les problèmes offensifs de l’équipe de France ne viennent pas de là. A un moment donné, il y a un malaise dans l’équipe. Il suffit de pas grand-chose. Dire que c’est anodin, c’est peut-être se mentir. »

Dans le cadre de la même émission, sur les mêmes ondes, Jérôme Rothen se veut beaucoup moins alarmiste: « Ces deux joueurs-là ont montré qu’ils pouvaient jouer ensemble. Il n’y a pas de mal-être, il faut arrêter. C’est juste la frustration d’un attaquant de pointe. Un rôle qui a évolué pour Mbappé. On le voit dans ses attitudes, il n’est pas forcément très heureux de jouer à ce poste. Et sportivement, c’est peut-être celui qui paye le plus l’arrivée de Messi. C’est le seul dont le rôle a changé. Numéro 9, ce n’est pas forcément son rôle préférentiel. Il ne s’éclate pas forcément, il touche trois fois moins de ballons. Ça traduit beaucoup de frustration, quand il rate le peu de ballons qu’il a. Ça a été le cas contre Montpellier. Et l’action où Neymar peut le servir, où il peut marquer, il y a de la frustration, de l’énervement. Ses paroles ensuite, avec Gueye, c’est la vie d’un vestiaire », juge l’ancien Parisien.

Lire aussi :Neymar et Mbappé, le désamour ?Mbappé et les egos du PSGNeymar-Mbappé, y a-t-il un problème ?

What do you think?