in

La colère de Pochettino

La colère de Pochettino

Mauricio Pochettino n’a pas caché sa déception après l’élimination subie par le PSG face à Nice en huitièmes de finale de la Coupe de France. La faute au manque d’efficacité de ses joueurs.

Le tenant du titre est au tapis. En quête d’un 15e succès dans l’épreuve, le PSG a en effet été sorti dès les huitièmes de finale de la Coupe de France. La faute à une formation de Nice qui a décidément le chic pour faire déjouer les leaders de la Ligue 1. Comme lors de leur dernière visite au Parc des Princes cet automne, les Aiglons ont réduit au silence leurs hôtes, s’en remettant ensuite à Marcin Bulka, prêté par le club de la capitale, pour décrocher lors de la séance de tirs au but (0-0, 6 tab à 5) leur billet pour les quarts de finale face à l’Olympique de Marseille.

Si le PSG espérait une montée en puissance à quinze jours du choc face au Real Madrid en Ligue des champions, c’est raté. Huit jours après une prestation encourageante face au Stade de Reims, les vice-champions de France sont retombés dans le travers. Si les Parisiens ont eu la possession, celle-ci est restée stérile. La faute à un cruel manque d’inspiration, de rythme. Interrogé à l’issue de la rencontre, Mauricio Pochettino a d’ailleurs affiché son mécontentement, pointant du doigt le manque d’efficacité de ses troupes.

Il faut être réaliste devant le but

« On doit être plus clinique devant le but. Il faut être meilleur. Quand vous arrivez aux tirs au but, c’est une loterie. Je pense que lors de la première mi-temps, c’était un peu lent dans le mouvement du ballon, a-t-il confié au micro d’Eurosport. Quand vous jouez contre une équipe qui joue bas, qui réduit les espaces, c’est difficile de se procurer des occasions. En deuxième mi-temps, il y a eu plus de mouvement, c’était un peu mieux mais pas assez pour l’emporter. Il faut être réaliste devant le but avant les tirs au but. »

L’entrée de Kylian Mbappé, à l’heure de jeu, a eu beau quelque peu dynamiser le jeu des Parisiens, il en aurait fallu plus pour tromper la défense niçoise. Forcément inquiétant avant le choc face au Real Madrid en Ligue des champions et ce d’autant plus que les défauts constatés face à l’OGCN sont les mêmes que ceux affichés par les hommes de Mauricio Pochettino depuis le début de saison. « Je pense qu’on a été meilleur que Nice, on méritait mieux, voulait néanmoins se persuader l’ancien entraîneur des Spurs. On aurait dû se créer plus d’occasions, et être plus efficace dans les 20 derniers mètres.» Une rengaine dans la capitale.

Lire aussi :Nice élimine le PSG et rejoint l’OMPSG-Nice, le film du matchTout sur la Coupe de France

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *