in

Les confessions de luis enrique

Les confessions de luis enrique

Du spectacle, des buts et un investissement total, telles sont les promesses de Luis Enrique à la veille du quart de finale retour de C1 entre le Barça et le PSG.

Battu la semaine passée au Parc des Princes par le FC Barcelone (2-3), le PSG n’a pas d’alternative à la victoire ce mardi en quart de finale retour de la Ligue des champions. « Nous allons nous défoncer et présenter une meilleure version de nous, on ne spécule pas, souffle ce lundi en conférence de presse Luis Enrique, ainsi relayé par L’Equipe. Nous sommes convaincus que l’on va renverser la situation. Ce sera un match compliqué pour les deux équipes, nous avons le besoin et l’objectif de nous qualifier. »

Bien sûr, les Parisiens ont eu du mal à digérer le scénario du match aller. « Ma première réflexion est que le match a été très disputé, le résultat ne reflète pas exactement ce que l’on méritait je pense. […] Après 27 matches sans défaite, nous en avons connu une le jour où il le fallait le moins, admet le coach espagnol des Rouges et Bleus. Les deux jours après le match ont été difficiles, on a eu du mal à retrouver notre forme physique et morale. Mais le foot a ça de bon qu’il nous propose un autre match six jours après. On sait ce que l’on veut faire. »

« Nous sommes prêts »

« Cette défaite a eu un impact et pas seulement sur les joueurs ou le staff mais pour tous les gens du club, ajoute Luis Enrique. On tombe et on se relève, on doit être habitué à cela, c’est ça être un sportif de haut niveau. Il faut l’accepter. Le joueur a la capacité de rebondir. On a eu le temps pour préparer au mieux notre meilleure stratégie. Nous sommes prêts, je le répète. » Prêts sans concession puisque le groupe parisien est au grand complet ou presque. « Barcola est en condition pour jouer, il y a 23 joueurs dans le groupe », précise l’ancien sélectionneur de la Roja.

Un Luis Enrique qui au stade olympique de Montjuic s’attend à une manche retour comparable à l’acte initial joué à Paris. « Il faut gagner chez l’adversaire, le match présentera les mêmes similitudes qu’à l’aller, on fera un pressing haut. Ter Stegen jouera long vers Lewandowski, il l’a fait à 24 reprises ce qui est un record. Il y aura des buts. J’espère que ce sera un match spectaculaire pour les supporters mais moins pour les coachs », conclut-il.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *