in

Le déménagement du PSG confirmé

Le déménagement du PSG confirmé

Le PSG s’apprête bel et bien à quitter le Parc des Princes. Le nouvel actionnaire du club de la capitale, Arctos, le confirme.

Voilà trois mois que le PSG a enregistré l’arrivée d’un nouvel actionnaire: le fonds d’investissement américain Arctos Partners. En décembre dernier, le groupe basé à Dallas et déjà présent au capital d’une vingtaine de franchises a déboursé quelque 500 millions d’euros pour acquérir 12,5% des parts du joyau parisien. Ce afin de « soutenir la croissance remarquable » des Rouges et Bleus.

Ce jeudi, au détour d’un colloque organisé par le Financial Times, le directeur général d’Arctos Alastair Seaman a confié tout son enthousiasme face à ce nouveau challenge pour son groupe. Non sans se montrer affirmatif sur l’un des dossiers bouillants du moment à Paris: le potentiel déménagement du PSG en banlieue, loin du Parc des Princes.

« Il y a trop de demandes insatisfaites »

« Ils ont dépensé 150 M€ dans un nouveau centre d’entraînement qui n’aura pas d’équivalent, dixit Alastair Seaman, convaincu d’avoir réalisé une belle opération en investissant ainsi dans le football français. Le club jouit d’un bassin de population immense qui fournit le plus de talents au monde. Ces deux données combinées à l’envie d’investir pour avoir une équipe plus jeune et plus française rendent le projet intéressant financièrement. »

Et d’en dire davantage sur l’abandon du Parc: « Il existe une forte possibilité de voir le PSG développer un nouveau stade moderne en banlieue. C’est en cours, on y travaille avec eux. Il y a trop de demandes insatisfaites aujourd’hui et ce projet peut régler le problème. C’est simple, en fait: il y a un seul club dans une ville comme Paris, qui est une des plus visitées au monde. Cela a permis que leur marque devienne plus grande que le championnat local. Très peu de clubs sont capables de réaliser cela. » L’angoisse absolue des supporters parisiens n’en est plus au stade de la rumeur…

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *