in

Denisot se paie le PSG 

Denisot se paie le PSG 

Très actif sur les réseaux sociaux, Michel Denisot a relayé un post guère charitable avec le club dont il a longtemps été président.

Dix ans après l’arrivée de QSI à la tête du PSG, le club de la capitale est devenu l’un des principaux cadors européens. Mais si les Rouge et Bleu ont décroché sept titres de champion de France en dix ans, en attendant un probable nouveau sacre en mai prochain, six Coupes de France et autant de Coupes de la Ligue, ils ont en revanche systématiquement calé en Ligue des champions.

 

Après avoir longtemps semblé touché un plafond de verre en quart de finale (2013, 2014, 2015, 2016), puis enchaîné les désillusions en huitièmes de finale (2017,2018,2019), le PSG a disputé – et perdu – face au Bayern Munich sa première finale lors du Final 8 de Lisbonne en 2020 avant de buter sur Manchester City en demi-finale au printemps dernier. Des échecs dont ne manquent pas de se réjouir les rivaux des Parisiens, au premier rang desquels les supporters marseillais, qui n’avaient pas hésité à fêter la défaite des hommes de Thomas Tuchel contre le géant bavarois.

Elle n’a jamais vu le PSG remporter la Ldc

Mais on peut également être un ancien président du PSG et s’amuser de la situation. En témoigne la blague relayée par Michel Denisot sur Instagram. « Elle a vu défiler huit présidents américains. Elle a vu mourir cinq papes. Elle a vu les Beatles arriver puis partir. Elle a vu le mur de Berlin se détruire puis se reconstruire… Mais elle n’a jamais vu le PSG remporter la Ldc », peut-on ainsi lire en légende d’une photo de la Reine d’Angleterre, qui va bientôt (le 6 février) ses 70 ans sur le trône d’Angleterre.

Président délégué du PSG durant un septennat (1991-1998), Michel Denisot a dû se contenter d’un seul titre de champion de France lors de son passage à la tête du club de la capitale (1994). Plus en réussite en Coupe de France (1993, 1995, 1998), il a en revanche vu ses troupes soulever le seul trophée européen du club, la Coupe des Coupes, remporté en 1996.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *