in

"Le foutage de gueule" de Messi

Alors que Lionel Messi a fait son grand retour dans la capitale, mardi, auréolé de son sacre avec l’Argentine, Jérôme Rothen a accueilli l’Argentin avec une salve de critiques.

La rivalité entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi a vécu. Tandis que le Portugais, après une Coupe du monde ratée, s’est exilé en Arabie Saoudite, son rival est revenu à Paris après deux semaines à fêter son titre de champion du monde et est désormais tourné vers des nouveaux objectifs: une cinquième Ligue des champions et un huitième Ballon d’Or.

Paradoxalement, Jérôme Rothen s’est voulu élogieux avec l’ancien Mancunien et très critique avec l’Argentin. « Je le félicite encore de nous montrer qu’il peut encore jouer deux ans et nous faire vivre des émotions. Regardez sa présentation, vous ne pensez pas qu’il a eu de l’adrénaline ? Je dis : bravo Cristiano », a-t-il ainsi lancé au micro de RMC en réponse aux critiques dont est l’objet CR7 depuis l’annonce de sa signature à Al-Nassr.

A l’inverse, l’ancien Caennais s’en est violemment pris au champion du monde argentin, coupable, à ses yeux, de ne pas assez en faire avec le PSG. « Il est au PSG depuis un an et demi. La première année était complètement gâchée. Par moments, on peut même dire, quand on voit le niveau qu’il a affiché avec l’Argentine à la Coupe du Monde, qu’il y a eu un petit peu du foutage de gueule », a-t-il soufflé.

Il est allé trop loin

Et Jérôme Rothen ne croit pas à l’excuse de l’acclimatation difficile à la capitale.  » Je veux bien l’adaptation, ceci et cela. Mais oh ! Lionel Messi c’est le meilleur joueur de la planète. L’adaptation chez ces joueurs-là elle doit normalement être plus courte que chez certains. Certains lui ont accepté son attitude pendant un an. Alors que pour moi, il est allé trop loin, a-t-il poursuivi. Comme Neymar l’année dernière. C’est pour ça que j’avais émis beaucoup de critiques sur eux. »

Malgré son bon début de saison, Jérôme Rothen trouve d’ailleurs des choses à redire. « Le mec est performant est professionnel. Mais la seule chose à dire c’est le comportement qu’il a pour célébrer les buts et le comportement vis-à-vis des supporters. Parce que les supporters c’est l’âme d’un club. C’est le respect que tu dois avoir. Alors oui, ils sont allés loin la saison dernière. Ils étaient comme moi. On était fous de voir Messi dans le championnat de France, sauf qu’on a été extrêmement déçus », a-t-il en effet expliqué, lui conseillant par ailleurs de ne pas présenter le trophée de la Coupe du monde au public du Parc: « Et là, tu vas leur demander de l’ovationner ? Il va aller chercher la communion et le réconfort. Non, non et non. »

What do you think?