in

Galtier, l’altercation marquante

Galtier, l’altercation marquante

Bien avant qu’il ne devienne entraîneur du PSG, Christophe Galtier a joué pour l’Olympique de Marseille. Un soir d’avril 2000, il affrontait l’AS Monaco de David Trezeguet. Ce dernier s’est souvenu d’un épisode.

Nommé entraîneur du Paris Saint-Germain à l’été 2022, Christophe Galtier est régulièrement sous le feu des projecteurs. Suite au nouvel échec européen de son équipe, une fois de plus éliminée dès les huitièmes de la Ligue des champions, l’entraîneur parisien s’est mué en défenseur de ses joueurs. Une position qu’il avait rapidement assimilée au moment d’entamer sa carrière sur le banc. En témoigne cet épisode datant du 7 avril 2000, dont un certain David Trezeguet s’est rappelé.

Dans un entretien publié dimanche par L’Équipe, le champion du monde 1998 a évoqué l’altercation qui a eu lieu dans les couloirs du Vélodrome, lors d’un bouillant Marseille-Monaco. Attaquant de l’ASM, Trezeguet évoluait notamment au côté de Marcelo Gallardo, alors au firmament de sa carrière. Ce soir-là face à un OM en grande difficulté et aux portes de la relégation, l’Argentin avait fait dégoupiller certains Phocéens, dont Christophe Galtier. David Trezeguet a raconté ce qui reste pour lui « la plus grosse bagarre » a laquelle il a assisté durant sa carrière.

Il crachait à la figure et insultait tout le monde

« Marseille-Monaco, un match chaud dans l’ambiance toujours incroyable du Vélodrome ! On était proches de gagner le Championnat et Marseille était très mal à cette époque, ils jouaient le maintien. On perd 1-0 à la mi-temps et il y a eu cette bagarre dans le tunnel. » Selon sa version, « les Marseillais ont attendu Gallardo pour le coincer. Et il a pris un rouge. » David Trezeguet a ensuite assuré : « On ne sait toujours pas pour quel motif, c’était lui la victime. » Impliqué dans cette rixe, Christophe Galtier, alors entraîneur-adjoint à l’OM, avait reçu un rouge pour « échange de coups« , rappelle le média.

Lire aussi :Deschamps, la tuileNouveau camouflet pour Diacre
L’actuel coach du PSG a été interrogé sur le sujet par So Foot en 2016. Sa version sur son rôle a été la suivante : « Je suis l’un des premiers à être rentré dans le tunnel pour éviter que ça parte, et c’est parti. Marcelo, c’était un très grand joueur, mais il pouvait faire péter les plombs à ses adversaires. Il crachait à la figure et insultait tout le monde. J’ai dit à la sécurité : ‘Mettez-vous autour de lui, ça va partir.’ Il pense que je l’ai frappé par-derrière, il m’insulte et me crache au visage. Il y avait trois personnes à côté de lui (Ivan De La Pena, Peter Luccin et Christophe Galtier, ndlr). Et dans ces trois-là, il y en a deux qui l’ont attrapé. Il a fini en morceaux, mais moi, je ne l’ai jamais pris par les cheveux… » Plus de deux décennies plus tard, l’histoire est en tout cas toujours dans les mémoires.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *