in

Gros coup pour le PSG

Gros coup pour le PSG

Le mercato estival 2023 du Paris Saint-Germain est un véritable succès en termes de ventes. Les caisses du club parisien se remplissent.

Après un début d’été relativement tranquille dans le sens des départs, le mercato du Paris Saint-Germain a connu un brusque coup d’accélération au mois d’août. Tout en haut du tableau de ventes, figure désormais le nom de Neymar, vendu pour 80 millions d’euros (hors bonus). À ses côtés, Abdou Diallo est également présent et d’autres noms pourraient rapidement s’ajouter à la liste des partants. L’ensemble de ses ventes permet au PSG de réaliser un gros coup en ce qui concerne la santé de ses finances.

Outre la vente du « Ney » au club saoudien d’Al-Hilal, il faut donc ajouter les 15 millions d’euros rapportés par Diallo, parti vers Al-Arabi (Qatar) et les 2,5 millions offerts par l’AS Rome pour Leandro Paredes. Deux semaines plus tôt, Mauro Icardi avait pris définitivement la direction de Galatasaray contre un chèque de 10 millions d’euros, tandis qu’El Chadaille Bitshiabu rapportait 15 millions supplémentaires à Paris, suite à son transfert au RB Leipzig. À tout cela, il faut ajouter les 6,5 millions d’euros gagnés par le club de la capitale sur la vente d’Eric Junior Dina Ebimbe à l’Eintracht Francfort au mois de juin.

Toujours plus de ventes ?

Et tout cela n’est peut-être pas encore fini, car comme l’indique L’Équipe dans son édition de mercredi, la possibilité de voir Marco Verratti, Juan Bernat et Keylor Navas quitter le navire parisien avant le 31 août prochain n’est pas à exclure. Pour le premier nommé, le PSG a déjà reçu une offre concrète d’Al-Hilal, évaluée à 45 millions d’euros. Le quotidien sportif raconte que Paris l’a rejetée, attendant au minimum 60 M€. Décidément très attiré par les joueurs parisiens, le club saoudien souhaiterait dans le même temps recruter Keylor Navas. Le joueur est pour l’heure en pleine réflexion, la destination ne le tentant pas vraiment.

Le média fait enfin le point sur les autres joueurs susceptibles de partir cet été, avec notamment le cas de Juan Bernat, en contact avec trois clubs allemands (RB Leipzig, Bayer Leverkusen et Union Berlin), mais la question du salaire pose problème. Un prêt avec prise en charge d’une partie de ce salaire par Paris pourrait être une solution. Quant à Georginio Wijnaldum et Hugo Ekitike, aucune porte de sortie concrète n’est encore en vue. Malgré cela, force est de reconnaitre aux dirigeants parisiens leurs récents succès dans un domaine qui, depuis longtemps, étaient leur talon d’Achille.

What do you think?