in

Déjà une "loi Mbappé" et une polémique à Madrid

Déjà une

La communauté autonome de Madrid s’apprête à adopter une loi fiscale dont devrait bénéficier prochainement Kylian Mbappé. Le Barça crie au scandale.

Promis au Real Madrid, Kylian Mbappé soulève déjà une énorme polémique en Espagne. Bien malgré lui, le buteur du PSG se voit mêlé à une loi en cours de finalisation au sein de la communauté autonome de Madrid – un amendement fiscal que le médias ont baptisé « loi Mbappé » puisqu’elle concernera avant tout les nouveaux résidents madrilènes.

Promulguée par Isabel Ayuso, la présidente de la communauté, cette nouvelle règle fiscale qui doit encore être validée par le Conseil de gouvernement de Madrid et par l’Assemblée prévoit d’exonérer d’impôts régionaux les étrangers et Espagnols revenant sur l’agglomération de Madrid. Les seuls impôts nationaux sur le revenu, de l’ordre de 24,5% environ, leur étant dès lors réclamés.

Un nouveau « club-Etat » pour le Barça

En pratique, et c’est là que le bât blesse pour l’opinion ibère, Kylian Mbappé, s’il perçoit effectivement ses prochains salaires au Real, ne paiera guère que 1,7% d’impôts de plus qu’une personne percevant entre 1000 et 1500 euros par mois. Une injustice sociale évidente pour certains, et notamment pour les dirigeants du Barça qui y voit surtout un levier de concurrence déloyale.

Selon Sport, la direction blaugrana dénoncerait « un club-Etat de plus » avec le Real Madrid, ainsi comparé au PSG et à Manchester City. Cette fiscalité nouvelle promettant d’avantager le Real et l’Atlético sur le marché des transferts. En Catalogne en effet, pas question pour l’heure d’abolir les impôts régionaux en pareilles circonstances. Soit 25,5 points à ajouter aux 24,5% nationaux.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *