in

Lucas Hernandez, le verdict est tombé

Lucas Hernandez, le verdict est tombé

C’est officiel: Lucas Hernandez ne disputera pas l’Euro 2024 avec les Bleus. Le défenseur parisien souffre d’une rupture du ligament croisé du genou gauche.

Les images ne laissaient rien présager de bon mercredi soir après le but encaissé par le PSG à Dortmund, en demi-finale aller de la Ligue des champions. En tentant d’intervenir devant Niclas Fullkrug, Lucas Hernandez a vu son genou gauche plier sous son poids, terrassé dès lors par la douleur puis contraint de quitter la pelouse dans la foulée après avoir testé ses appuis et sa capacité d’accélération.

Ce jeudi, le verdict tant redouté est tombé: les examens subis par le défenseur gaucher du club de la capitale ont révélé une rupture du ligament croisé du genou gauche. Une effroyable nouvelle pour l’ancien Munichois, qui va devoir observer six mois de convalescence a minima. Une lésion synonyme de forfait pur et simple pour le Championnat d’Europe des nations cet été.

Une terrible nouvelle pour Luis Enrique et Deschamps

A deux semaines de l’annonce de la liste de Didier Deschamps pour cet Euro 2024, le timing est tout bonnement catastrophique. Capable d’évoluer dans l’axe ou le couloir gauche, Lucas Hernandez laissera son frère Théo assurer la relève en Allemagne, le Rennais Adrien Truffert étant tout désigné a priori pour jouer les doublures au poste de latéral.

Pour le PSG, ce sera à Lucas Beraldo, comme mercredi soir au Signal Iduna Park, d’assumer le rôle du suppléant central. Sauf recours au polyvalent Danilo, certainement plus fiable que Milan Skriniar. Il y a à peine un an et demi, Lucas Hernandez avait subi une rupture du ligament croisé du genou droit lors du premier match des Bleus au Mondial 2022, contre l’Australie. La poisse.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *