in

Luis Enrique allume encore la presse

Luis Enrique allume encore la presse

Présent mardi en conférence de presse, à la veille de Dortmund-PSG en demi-finale aller de Ligue des champions, Luis Enrique s’est payé les journalistes.

La chose n’est pas nouvelle, mais Luis Enrique a prouvé une fois de plus ce mardi qu’elle restait d’actualité dans son esprit. Depuis qu’il est entraîneur, et peut-être même du temps de sa carrière de joueur, l’actuel coach du Paris Saint-Germain ne porte pas les journalistes dans son cœur. Ou du moins estime-t-il que ces derniers n’ont pas les compétences suffisantes pour comprendre le football. Il l’a répété ce mardi.

Présent devant un parterre de journalistes, dans le cadre de la conférence de presse précédent la demi-finale aller de Ligue des champions qui aura lieu mercredi soir à Dortmund, entre le Borussia et le PSG (21h), le tacticien espagnol a dû répondre à quelques questions. Et l’une d’entre elles l’a fait tiquer. « Toute la presse fait de vous un immense favori de cette demi-finale. Est-ce un avantage ou un désavantage ? » Au moment de la traduction de cette question en espagnol, Luis Enrique s’est mis à rire.

« La presse ne connait pratiquement rien au football »

Puis il a sorti une remarque cinglante en regardant son auditoire le sourire aux lèvres : « C’est pour cela que je dis que la presse ne connait pratiquement rien au football. C’est mon argument depuis longtemps. » Et Luis Enrique d’ajouter une seconde partie de réponse plus sérieuse. « Ce qui est beau, c’est de profiter d’un match spécial dans un stade presque unique en Europe. Et on va tenter d’offrir une grosse joie à nos fans en arrivant en finale. »

Pour autant, Luis Enrique a ajouté un petit mot, au moment où le traducteur traduisait ses propos visant la presse, en français : « Je suis désolé. » Pas désolé d’avoir dit le fond de sa pensée, mais probablement désolé de sa sincérité. Les journalistes présents auront apprécié. Ou pas.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *