in

Luis Enrique, un comportement pointé du doigt

Luis Enrique, un comportement pointé du doigt

Apparu particulièrement frustré après le match nul concédé par le PSG, dimanche, face à Brest, Luis Enrique s’est montré abrupt en conférence de presse. De quoi lui valoir de nombreuses critiques.

L’attitude de Luis Enrique face à la presse n’a pas fini de faire parler. Dimanche, le technicien espagnol a une nouvelle fois donné du grain à moudre à ses détracteurs en apparaissant particulièrement agacé face aux médias au sortir du match nul concédé par le PSG face à Brest (2-2), dimanche, en clôture de la 20e journée de Ligue 1.

« Comment j’explique le scénario de ce soir? C’est simple, on a perdu le contrôle du match. Pourquoi? Parce que c’est du football, pas du basket. Donc ça peut arriver. Et c’est arrivé. Parce qu’on a joué contre une très bonne équipe », a-t-il ainsi expédié au micro de Prime Vidéo avant de fustiger les questions qui lui étaient posées. « Évidemment que je suis mécontent. Je n’ai pas du tout apprécié la deuxième période. Vous voudriez que je sois heureux? Nous avons perdu le contrôle du match. C’est ma réponse », a-t-il tout d’abord pesté, ajoutant : « Des choses positives à retenir ? Non je n’ai pas le temps pour ça, a-t-il soufflé. Évidemment qu’il y a des choses positives dans chaque match mais quand vous menez 2-0 à la maison, que vous en avez parlé dans le vestiaire en disant que c’était arrivé dans le passé… mais bon c’est le football.»

Ça le fait chier de nous parler

L’attitude de Luis Enrique n’a évidemment pas été du goût de tous et Daniel Riolo n’a pas manqué de critiquer le technicien parisien. « Il raconte tout le temps les mêmes choses, il ne dit rien parce que ça le fait chier de nous parler », a-t-il déploré au micro de l’After. Il se gratte la tête, il bosse tellement la semaine dans son laboratoire, Géo-trouvetou, qu’il n’a plus rien à dire le dimanche. C’est un génie, il ne parle pas. Quand il te parle, tu es idiot par rapport à lui. » Le polémiste de RMC a également fustigé les choix tactiques de l’ancien Barcelonais. « Il n’a pas expliqué ce qu’il a fait dans son laboratoire. Face à Luis Enrique, nous sommes tous ignorants, moi probablement un peu plus… », a-t-il pesté.

« Hernandez a joué toute la saison arrière gauche, n’est-ce pas? Et Beraldo est venu pour jouer dans l’axe. Mais ce soir dans une composition en 4-2-3-1 assez originale par rapport aux standards de Luis Enrique, il met Hernandez dans l’axe et Beraldo à gauche ? Ok, très bien, pourquoi pas?, a-t-il constaté, ajoutant: « Celui qui joue 10, c’est Asensio », note-t-il. « On pensait qu’il pouvait être faux 9 ou sur le côté mais comme il faut être imprévisible pour les autres, je me demande parfois même si les joueurs ne sont pas surpris. Après, Kolo Muani, le pauvre, lui et Vitinha le Marseillais devraient faire le cercle des dépressifs de la L1. Mais pourquoi Dembélé ne joue pas alors qu’il allume sur le côté droit alors que l’autre rate à peu près tout? Comme Hakimi est à la CAN, il se dit qu’il ne va pas mettre Dembélé. Et puis Zaïre-Emery au milieu de terrain, c’était trop bien donc il lui a dit: ‘tu vas aller jouer arrière droit un peu’. J’avais essayé Soler arrière droit, c’était pas si mal curieusement mais non: ‘tu vas rester sur le banc, Zaïre-Emery va jouer là et on va faire autrement’. » 

What do you think?