in

Luis Enrique, déjà la fin pour le PSG ?

Luis Enrique, déjà la fin pour le PSG ?

Après le nouvel épisode Kylian Mbappé à Monaco, Daniel Riolo s’en est pris à Luis Enrique, dont il ne comprend pas les choix, et qu’il accuse de trop préparer la saison prochaine.

On peut être large leader de Ligue 1, toujours qualifié en Coupe de France et en Ligue des champions, et s’offrir une crise au mois de mars. C’est le cas du Paris Saint-Germain, et la première raison est la gestion par Luis Enrique du cas Kylian Mbappé. Le coach parisien a sorti son attaquant dès la mi-temps à Monaco, et si le technicien espagnol explique qu’il doit préparer son équipe à joeur sans le Bondynois, en raison de son départ en fin de saison, cette décision ne convainc Daniel Riolo.

Le consultant de RMC ne comprend pas les choix de Luis Enrique, et pas seulement en ce qui concerne Mbappé. En filigrane, on comprend que Riolo accuse le coach parisien de trop préparer la saison prochaine, quitte à mettre en péril la saison en cours.

« Il a décidé de tout péter »

« Ce que fait Luis Enrique n’a aucun sens et pas uniquement par rapport à Mbappé mais par rapport à l’équipe en général. Ça fait des mois que je dis que je ne comprends rien à ce que fait ce coach. Je ne comprends toujours rien. Je ne comprends pas son jeu des compos. Il y avait un onze en début de saison qui faisait plaisir à tout le monde. Il a décidé de tout péter en faisant comme s’il misait déjà sur l’année prochaine alors que la Ligue des champions va reprendre »,  a pesté Riolo sur RMC.

La suite est encore plus vindicative: « Qui fait ça ? Où est-ce que ça existe dans le monde un coach qui fait ça ? Je veux bien qu’il soit plus intelligent mais quel autre coach fait ça ? Guardiola ne fait pas le même turnover. Humainement, je n’aime pas ce que dégage Luis Enrique. Je pense qu’il est prétentieux. Je ne dis pas ça très souvent. C’est un enfant spirituel de Guardiola, mais ça ne veut pas dire qu’il est aussi fort que lui. Cette saison s’est transformée en une sorte de laboratoire géant, il n’y a pas de fil conducteur. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *