in

Marcel Desailly, le doute

Marcel Desailly, le doute

Champion d’Europe avec l’OM en 1993, Marcel Desailly voit des similitudes entre l’équipe marseillaise victorieuse de la C1 et le PSG de cette année.

Ces dernières années, le Paris Saint-Germain et sa direction clamaient haut et fort que l’objectif majeur du club était de remporter la Ligue des champions. Si le coup n’était pas passé loin en 2020 avec une finale perdue face au Bayern Munich (0-1), la sourdine a désormais été mise sur les ambitions parisiennes. Pas de grande déclaration à ce sujet en début de saison. Mais voilà que Paris se retrouve en demi-finales après avoir sorti le FC Barcelone en quart de finale. De quoi faire réagir Marcel Desailly.

Vainqueur de la C1 en 1993 sous les couleurs de l’Olympique de Marseille (1-0, face à l’AC Milan), l’ancien défenseur tricolore était ce lundi du côté de Madrid, dans le cadre des Laureus World Sports Awards 2024, et il a été invité à donner son favori pour le titre en Ligue des champions. S’il n’a pas uniquement cité le Paris Saint-Germain, il a tout de même évoqué un peu plus en détail l’équipe entraînée par Luis Enrique.

PSG, Bayern ou Real

Et pour lui, il y a un doute. Le PSG ne serait-il pas le même genre d’équipe que l’OM il y plus de trente ans ? « On adore le Real Madrid bien sûr, mais je crois en le Bayern Munich, mais peut-être aussi Paris parce qu’ils ont eu beaucoup de joueurs de top niveau lors des dernières saisons. C’est un peu comme à mon époque avec Marseille. On a remporté la première Ligue des champions française alors que personne ne nous attendait. » Et Desailly de souligner quelque chose de particulier qui s’était passé à l’OM l’année de la victoire, qu’il estime être en lien avec ce qu’il a pu voir du côté du PSG.

« Il y avait eu une vraie baisse de qualité en terme de joueurs et soudainement, on l’a fait. Maintenant pour Paris, avec les départs qu’ils ont eu, Neymar, Messi, ils peuvent surprendre le monde du football. » Pour autant, le champion du monde 1998 avec les Bleus est revenu sur le Real. « Madrid a quelque chose de spécial. Vous l’avez tous vu par le passé. Peu importe ce qu’il se passe durant le match, il peut être mené de deux buts, trois buts, au final, ils sont à la poursuite de leur quinzième Ligue des champions. » Le doute est donc permis et le suspense reste total concernant le nom du futur vainqueur de la C1.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *