in

Les marseillais lancent le classique

Les marseillais lancent le classique

Dans la foulée de la victoire face à Toulouse, les Phocéens étaient déjà tournés vers le choc face au PSG, dimanche.

L’Olympique de Marseille a dû s’employer. Plombé par un début de match totalement raté, les Ciel et Blanc ont en effet couru aprèe le score pendant plus d’une heure avant d’emballer la rencontre pour finalement l’emporter 3-2 au Stadium et rester ainsi au contact du PSG en tête de la Ligue 1, avec cinq points de retard sur le PSG et deux longueurs d’avance sur Monaco. De quoi parfaitement lancer le Classique, dimanche, sur la pelouse du Vélodrome.

Après près d’une décennie sans victoire à Marseille face à leur rival honni, les Ciel et Blanc ont fait tomber le PSG il y a quinze jours en Coupe de France et espèrent bien récidiver. Chancel Mbemba, qui manquera le Classique en raison d’une suspension, a affiché les ambitions marseillaises. « Bien sûr qu’on croit au titre, a-t-il osé. mais il faut jouer match après match, on parlera à la fin. On est forcément motivé pour le Classique. Dommage que je ne joue pas, mais je crois en tous mes gars. On va mouiller notre maillot, on joue à la maison, c’est très important pour nous. Ça ne va pas être facile, mais on joue chez nous. On est obligé. On se donne à fond et on a la chance de recevoir à la maison. »

Igor Tudor s’est montré plus prudent mais n’a pas caché sa joie au coup de sifflet final, explosant de joie. « C’était en effet important de gagner en jouant en dernier, avec beaucoup plus de pression. Les gars voulaient arriver au prochain match avec une victoire. Bien sûr, il valait mieux arriver avec ça qu’avec une défaite. J’ai entendu un coach une fois dire ça », a-t-il ensuite expliqué devant les micros.

What do you think?