in

Mbappé, le désaveu qui réjouit

Mbappé, le désaveu qui réjouit

Kylian Mbappé a été désigné quatrième dans la hiérarchie des capitaines du PSG, après un vote à bulletin secret. Une position qui en réjouit certains.

Il y a tout d’abord eu un vote à main levée. Il y a quelques jours, Luis Enrique organisait cette petite séquence pour laisser son vestiaire désigner son capitaine. Et c’est Marquinhos qui a été choisi. Mais ce mardi, un nouveau vote a été mis en place, certains se demandant si d’autres n’auraient pas pu être influencés durant le vote initial. Cette fois réalisée à bulletin secret, l’élection du défenseur brésilien a été confirmée. Et dans la hiérarchie proposée par les joueurs, Kylian Mbappé est largement redescendu et se retrouve quatrième. Une position que certains jugent satisfaisante.

Après Marquinhos, Danilo Pereira et Presnel Kimpembe, c’est donc le nom de l’attaquant et capitaine de l’équipe de France qui est arrivé au quatrième rang, juste devant Marco Verratti. Pour Yoann Riou, c’est donc une bonne nouvelle. Le journaliste s’en est expliqué mercredi sur la chaîne L’Équipe. « Il n’y avait que cinq possibilités pour les joueurs. Donc il finit quatrième sur cinq, pas quatrième sur un groupe de trente. Pour moi c’est un terrible désaveu, mais je suis quand même très rassuré. Moi, si je suis joueur du PSG, jamais je ne nomme Mbappé capitaine. »

« Très heureux qu’il ne soit pas capitaine »

Et l’observateur d’expliquer pourquoi il est soulagé et finalement heureux de ce choix des joueurs parisiens. « Mbappé, c’est vraiment le symbole de l’ultra-individualisme, de l’individualisme forcené. […] Je suis très heureux qu’il ne soit pas nommé capitaine parce qu’il a tout au PSG, il fait ce qu’il veut depuis des années, il nomme les gens à la communication, c’est lui le patron du PSG. Je suis très content que ce groupe, qui avait cinq choix, n’ait pas pris Mbappé. C’est quelqu’un qui, cette année, ne doit pas être le leader mais doit aussi accompagner le mouvement et ne pas trop en faire. »

Visiblement remonté contre l’importance de la pépite de Bondy au sein du club parisien, Yoann Riou a terminé par un exemple de ce qui semble l’agacer. « Il y a une scène qui m’a frappé et j’étais énervé devant ma télé. Il y avait le penalty évident pour Toulouse (1-1, 2e journée de Ligue 1), et là Mbappé qui n’est pas capitaine, vient encore choindre (sic) pendant dix minutes auprès de l’arbitre. Moi j’aurais été capitaine du PSG, j’aurais dit à Mbappé : ‘Qu’est-ce que tu fais là ? Retourne où tu es en fait.’ […] Mbappé, à un moment, il faut qu’il s’occupe du terrain. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *