in

Mbappé futur capitaine du PSG  ?

Mbappé futur capitaine du PSG  ?

La question est sur la table alors que l’intéressé éclabousse de sa classe toutes les sorties du PSG ces dernières semaines. D’autant que Marquinhos dans ce rôle a pu afficher certaines limites.

Le naufrage de Bernabeu le mois dernier a laissé transparaître les limites de Marquinhos dans le rôle de capitaine. Comme ses coéquipiers, celui qui a repris le brassard de Thiago Silva à l’été 2020 a totalement sombré face au Real Madrid, dans la dernière demi-heure d’une double confrontation que le PSG maîtrisait pourtant jusqu’alors. Une chute aussi vertigineuse qu’inexplicable qui forcément pose question.

C’est un fait, depuis le départ d’un certain Zlatan Ibrahimovic, Paris a subi trois affronts monumentaux en Ligue des champions, au profit du Barça, de Manchester United et du Real. La conséquence d’une faillite mentale plus que footballistique. Aussi le club de la capitale gagnerait-il certainement – à défaut d’avoir un leader sur le banc – à confier la responsabilité du capitanat à un élément rayonnant davantage.

Lionel Messi en retrait, Neymar trop inconstant et Sergio Ramos pas encore légitime sous le maillot parisien, l’option Kylian Mbappé se profile comme une évidence. Mais pas pour tout le monde… « J’aurais bien vu Navas, mais avec la rotation dans le but, c’est injouable, note Dominique Bathenay, ancien capitaine de l’institution rouge et bleue sondé par L’Equipe. Pour être capitaine, il faut mettre de l’huile, fédérer, être compréhensif. Pour un attaquant, c’est compliqué quand les ballons n’arrivent pas, il ne faut pas se plaindre mais encourager. »

« Il faut lui laisser encore deux ou trois ans »

Eric Rabesandratana, qui lui aussi a porté le brassard du PSG, enchaîne: « Aujourd’hui, le joueur qui sort du lot, c’est Mbappé, décisif dans les moments clés. Mais ce qui l’aide est d’être concentré sur ce qu’il a à faire et, dans son attitude, ce n’est pas forcément un rassembleur. Il a la légitimité et est le leader technique, mais le rôle de capitaine, il faut le laisser à Marqui. » Et de souffler: « Ce n’est pas une question de choix du capitaine, on a besoin de leaders  !  »

Un avis partagé par Luis Fernandez, capitaine en son temps du PSG, et même de l’équipe de France. « Marqui est intouchable. Il défend le club, se défonce à chaque match, est respecté de tous. Kylian, il faut lui laisser encore deux ou trois ans. Ce n’est pas parce que c’est le meilleur joueur qu’on doit lui donner le brassard. Être meneur d’hommes, c’est réunir, partager des moments avec eux, abandonner un peu de soi. » Pas sûr que Kylian Mbappé soit prêt à un tel sacrifice aujourd’hui en effet. Mais dans leur volonté de prolonger à tout prix leur joyau, les dirigeants qatariens pourraient bien forcer le destin et la nature de leur atout numéro un.

Lire aussi :Mbappé en a remis une couche en espagnol ! Mbappé lance une bombe sur son avenirMbappé, l’argument qui peut tout changer

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *