in

Mbappé, la grosse prise de tête

Mbappé, la grosse prise de tête

Alors que le PSG n’a pu faire mieux que match nul face à Brest (2-2), Kylian Mbappé est passé au travers de son match et est apparu agacé. Son positionnement en pointe est pointé du doigt.

La frustration était évidente, côté parisien, après le match nul concédé face au Stade Brestois, dimanche, en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Le carton rouge reçu par Bradley Bracola pour contestation dans le temps additionnel en est évidemment la meilleure illustration et Luis Enrique a, lui, laissé transparaître son agacement devant la presse, se montrant expéditif.

Kylian Mbappé n’a pas attendu de voir Brest égaliser pour apparaître énervé. En témoignent ses signes de frustration en première période alors qu’il n’était pas servi par ses coéquipiers comme il l’espérait ou sa prise de bec avec Kenny Lala. Mais la première raison de cet agacement tenait sans doute à sa prestation très poussive. Le champion du monde s’est en effet montré très maladroit et a multiplié les mauvais choix. Une contre-performance qui n’étonne pas Daniel Riolo.

Un positionnement qui fait débat

« On ne voit plus ce qui fait la force de Mbappé. Les débordements, les accélérations, les frappes… », a ainsi commenté le polémiste de RMC, pointant du doigt son repositionnement à la pointe de l’attaque parisienne tandis que Bradley Barcola, encore à son avantage avant son exclusion, occupait le flanc droit.

Ces doutes sur ce repositionnement ne sont toutefois pas partagés par tous les observateurs. « Je vais vous dire, sur son positionnement, ils se sont tous trompés. Sauf Luis Enrique », a récemment confié Luis Fernandez à ce sujet, ajoutant: « Sur le front de l’attaque, il a cette liberté. C’est là où il est le plus efficace. Je le préfère à ce poste-là. Et puis sur le côté, on le sait, Kylian ne fait pas les efforts pour défendre. Ça crée un déséquilibre quand l’équipe n’a pas le ballon. Il ne faut pas seulement penser offensivement. » 

What do you think?