in

Mbappé, l’autre sale coup de Luis Enrique

Mbappé, l’autre sale coup de Luis Enrique

En se passant plus régulièrement de Kylian Mbappé depuis deux mois, comme contre l’OL dimanche soir, Luis Enrique empêche l’attaquant du PSG de marquer les esprits. Un handicap dans la course au Ballon d’Or.

Cela fait deux mois que ça dure. Depuis la mi-février, date à laquelle il aurait annoncé à Nasser Al-Khelaïfi son intention de quitter le club de la capitale en fin de saison pour rejoindre le Real Madrid, Kylian Mbappé est redevenu un joueur comme les autres au PSG. Alors qu’il était auparavant intouchable ou presque, l’attaquant parisien fait maintenant les frais du turn-over imposé par l’entraîneur espagnol, qui s’est passé de ses services lors du choc contre l’OL (4-1), dimanche soir en clôture de la 30e journée de Ligue 1.

Et inutile de lui demander des explications, sa réponse étant toujours la même: « En ce qui concerne Kylian, je n’ai rien à dire jusqu’à ce que les parties se prononcent, je continuerai à garder le silence et lorsque les parties se prononceront, alors il sera temps de parler. » Il y a pourtant une raison évidente à le faire souffler, le Paris Saint-Germain étant encore engagé en Ligue des champions et en Coupe de France. Mais par ses propos, le technicien catalan laisse entendre que cette décision est aussi un peu politique.

Mbappé devancé par Bellingham pour le Ballon d’Or ?

Quoi qu’il en soit, ce choix de laisser plus régulièrement la star des Rouge et Bleu sur le banc, en dehors évidemment des grandes occasions comme face au FC Barcelone, ne l’aide pas à atteindre tous ses objectifs. Surtout personnels. Depuis le match aller contre la Real Sociedad, le 14 février, le Paris Saint-Germain a disputé huit rencontres en championnat et Kylian Mbappé n’a inscrit « que » 4 buts, dont un triplé à Montpellier, lui qui comptait 20 réalisations après 21 journées. Une perte de vitesse sur le plan statistique qui ne doit pas le ravir.

Si sa fin d’exercice sera évidemment marquée par la quête de titres collectifs potentiels, en Ligue 1, Ligue des champions et Coupe de France avec le PSG mais aussi à l’Euro 2024 avec les Bleus, l’ex-prodige de Bondy vise également son premier Ballon d’Or. À ce stade de la saison, son plus sérieux rival est Jude Bellingham et le milieu de terrain anglais, lui, joue tous les matches avec le Real Madrid, souvent dans leur quasi-intégralité. Une fréquence qui lui permet de se montrer plus à son avantage que l’international tricolore.

Ainsi le contraste a-t-il été saisissant ce week-end. Pendant qu’un Kylian Mbappé bien emmitouflé au milieu des remplaçants parisiens assistait au large succès de ses coéquipiers devant Lyon, Jude Bellingham a brillé lors du Clasico en Liga, en inscrivant le but de la victoire merengue dans le temps additionnel (3-2). Ce sont des images qui frappent les esprits. Aux yeux du jury du Ballon d’Or, cela ne remplacera pas les titres que l’un et l’autre gagneront dans les semaines à venir. Mais en cas de vote serré, cela pourrait faire la différence.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *