in

Mbappé, le malaise au quotidien

Mbappé, le malaise au quotidien

Au détour d’un Envoyé Spécial qui lui est consacré, diffusé ce jeudi soir sur France 2, Kylian Mbappé se livre comme jamais sur son quotidien.

L’envers du décor. Ou dans la tête d’un Kylian Mbappé qui, hors du terrain, se confie comme rarement auprès de la journaliste Elise Lucet dans le cadre de l’émission Envoyé Spécial. Devenu une star planétaire du ballon rond, l’enfant de Bondy regrette parfois l’anonymat qui pu être le sien, et la spontanéité qui va avec.

« La dernière fois que je suis allé acheter une baguette de pain tout seul à pied ? Je ne sais même plus… Ce sont des choses qui sont tellement simples et qui étaient des corvées quand j’étais petit, quand mon père me disait: « Va chercher ça »… Je paierais tellement cher maintenant pour faire ce genre de choses qui ne ressemblent à rien pour la plupart des gens. Il y a une fatalité et c’est un constat », souffle-t-il, embarrassé par le poids constant de la célébrité.

« Je mérite l’argent que je gagne »

Aussi se projette-il facilement s’il devait changer d’apparence l’espace de deux jours. « Je passe mes 48 heures dehors, c’est sûr. Je fais tout. Des choses sans réfléchir. J’ai perdu la spontanéité de l’être humain. Tout est question d’organisation, tout s’organise. Est-ce que c’est pesant ? Maintenant, non, c’est le quotidien. Mais ça l’était. Aller manger tranquille dans une brasserie, sortir, aller avec des amis, faire la fête incognito, personne ne vient vous voir… Le lendemain matin, un bon brunch au soleil sur une terrasse, admirer les choses. Les choses simples de la vie. »

Pour autant, Kylian Mbappé l’avoue: « J’ai toujours été persuadé que ça allait le faire, que j’allais devenir une star mondiale. » Le tout sans démentir les revenus pharaoniques qu’il perçoit aujourd’hui – de l’ordre de 100 millions d’euros par an ; somme qui comprend les bénéfices de ses sociétés dont il ampute 30% au profit d’associations. « A 12 ans, je trouvais aussi qu’il y avait trop d’argent dans le football. Mais je mérite l’argent que je gagne. Je ne l’ai volé à personne. Le monde marche comme ça », claironne-t-il.

What do you think?