in

Mbappé, la phrase terrible d'al-khelaifi

Mbappé, la phrase terrible d'al-khelaifi

Alors que Nasser Al-Khelaifi réclamait de la discipline au Paris Saint-Germain, c’est Kylian Mbappé qui est le premier joueur à sortir du cadre. Lui qui devait pourtant être le symbole du renouveau…

Décidément, avec le Paris Saint-Germain, il se passe toujours quelque chose de bon ou de mauvais. Le début de saison du club de la capitale n’échappe à la règle, en offrant pratiquement le négatif de ce qu’il se produisait la saison dernière.

En schématisant, ou en empruntant de gros raccourcis, on peut résumer la situation ainsi. La saison passée, rien n’allait à part Kylian Mbappé, le collectif était défaillant, la patte de l’entraîneur était invisible, Neymar et Lionel Messi étaient décevants. En ce tout début d’exercice, on voit tout l’inverse: le Brésilien et l’Argentin sont très bons, le collectif est intéressant, les premiers pas de Christophe Galtier sont prometteurs. Finalement, tout va bien… à part Mbappé.

Al-Khelaifi voulait une vraie équipe

Même s’il faut être deux pour créer une dispute, c’est bien Mbappé qui est à l’origine du petit moment de tension avec Neymar. C’est lui qui a affiché son mal-être sur le terrain, et c’est lui qui a contesté à son coéquipier le droit de tirer le deuxième penalty samedi soir contre Montpellier (5-2). A l’arrivée, il n’y a rien de trop grave, et la réunion de dimanche entre les deux hommes a sans doute calmé les tensions. Mais c’est le genre de polémiques dont ne veut plus Nasser Al-Khelaifi.

Lire aussi : Neymar, la réponse cinglante à Mbappé !

Le président du PSG avait en effet annoncé la couleur, il y a quelques semaines, au moment de définir les contours du renouveau parisien. « Nous attendons de tous les joueurs qu’ils fassent beaucoup plus que la saison dernière. Beaucoup plus ! Ils doivent tous être à 100%, avait ainsi expliqué Nasser Al-Khelaïfi, en ne cachant pas sa volonté d’en finir avec les caprices de stars.  A l’évidence, on n’a pas été assez bons pour aller loin. Pour la saison prochaine, l’objectif est clair : travailler chaque jour à 200%. Donner tout ce qu’on a pour ce maillot, donner le maximum et on verra le résultat. Il faut redevenir humbles. […] On arrête de dire: ‘On veut gagner ça et ça et ça.’ On construit. Il faut se discipliner, sur le terrain et en-dehors. Celui qui veut rester dans son confort, qui ne veut pas se battre, il restera de côté. Et il faut créer une vraie équipe, retrouver un véritable esprit collectif. Ce sera la mission du nouvel entraîneur. »

C’est donc assez terrible que le premier joueur à sortir du cadre, quelque part, soit celui qui était censé être le symbole du nouveau projet du PSG.

Lire aussi :Mbappé, une attitude ‘ridicule’ qui ne passe pasNeymar fracasse Mbappé, ça chauffe au PSG !

Mbappé pas plus qu’un simple joueur ?

D’autre part, cette « affaire Mbappé-Neymar » vient également mettre en doute une autre facette du discours tenu lors de la prolongation de contrat du Bondynois. Celui-ci ne serait qu’un simple joueur, et rien de plus. « Je reste un joueur de foot, je reste ancré dans un collectif. Je reste un joueur de football et je n’irais pas au delà de cette fonction », avait assuré le champion du monde.

Pourtant, le journaliste Romain Molina assure que l’une des raisons de la tension entre le Français et le Brésilien, ce serait la volonté du premier de pousser ses dirigeants à vendre le second. Après avoir prolongé, Mbappé avait pourtant démenti les rumeurs qui faisaient de lui une sorte de directeur sportif officieux du PSG. « Moi, je ne choisis rien, avait-il assuré. Je sais que beaucoup de gens le pensent, l’ont pensé et le penseront encore. C’est une manière facile de faire passer des messages indirects. Je n’ai pas de problème avec ça. Le club sait que c’est le club avant tout. Le club passe avant tout le monde, avant moi-même si je suis un joueur important. C’est le projet du club et ce n’est pas mon projet à moi. Les choses sont claires et je reviendrai à la reprise pour faire ce que je fais de mieux: jouer et marquer des buts. » Samedi soir, il a marqué. Mais cela n’a pas suffit à tout effacer…

 

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *