in

Mbappé, un sale coup pour Luis Enrique

Mbappé, un sale coup pour Luis Enrique

Dans le feuilleton Kylian Mbappé, Jérôme Alonzo a une pensée pour Luis Enrique, qui se retrouve prisonnier d’un conflit entre son nouveau club et son attaquant vedette.

Qui est le perdant dans le feuilleton Kylian Mbappé ? Pour le moment, c’est surtout le Paris Saint-Germain, qui ne sait pas précisément à quoi va ressembler son équipe pour la saison qui arrive. Le joueur, lui, affiche une certaine sérénité dans ce conflit, et semble assuré que l’issue lui sera favorable.

En attendant, Luis Enrique doit essayer d’imposer sa patte, mais sans pouvoir compter sur une attaque digne de ce nom. Lors de cette tournée au Japon où Mbappé n’a pas été convié, le PSG s’appuie le trio Asensio-Lemina-Ekitike, ce qui n’était pas vraiment le projet. Pour le coach espagnol, en poste depuis cet été, le coup est rude.

« Une guerre d’ego »

« Quand une affaire plombe une prépa, c’est compliqué pour tout le monde, confie Jérôme Alonzo dans les colonnes du Parisien. Je pense en premier à Luis Enrique, qui doit se dire: ‘déjà ?’ Il vient d’arriver et il ne peut pas bosser. Avec ou sans Kylian, ça peut tout changer, tactiquement, financièrement. J’avais connu un cas similaire avec Fiorèse, toutes proportions gardées. Ça nous plombe la prépa, puis il part et ça nous plombe la saison. »

Luis Enrique est ainsi la victime collatérale d’un conflit que Jérôme Alonzo estime mal géré depuis le début par le PSG. « Aujourd’hui, on est sur une guerre d’ego, avec deux entités vexées, regrette l’ancien gardien. Mais dans l’affaire il y a un patron, et il s’appelle Kylian Mbappé. Il n’enfreint aucune règle. Que ce soit moral ou juste, c’est un autre débat. Jusqu’à preuve du contraire, il est dans son bon droit. Face à lui, la direction se retrouve prisonnière de ce contrat signé en mai 2022. On se dit qu’ils n’ont jamais été d’accord sur rien, en fait. Qu’il n’avait pas envie de rester, qu’il est resté pour de mauvaises raisons et qu’on ne peut donc pas lui en vouloir de vouloir arrêter l’aventure. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *