in

Mbappé, « le ver est dans le fruit »

Mbappé, « le ver est dans le fruit »

La gestion du cas Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain continue de provoquer des réactions. Certains ont fait un parallèle avec celle de Pierre-Emerick Aubameyang à l’OM.

Au PSG comme à l’OM, un joueur majeur se détache cette saison. Deux attaquants, avec d’un côté Kylian Mbappé et de l’autre, Pierre-Emerick Aubameyang. Et des manières bien différentes de les gérer, en raison notamment de situations contractuelles loin d’être similaires. Tandis que l’offensif marseillais vient d’arriver en début de saison et a signé un bail de trois ans, son homologue parisien est sur le départ après avoir refusé d’activer sa troisième année optionnelle l’été dernier, avant de confirmer à sa direction qu’il quitterait Paris en juin prochain. Le cas Mbappé fait en tout cas encore parler.

Invité à faire la comparaison entre la gestion de Mbappé et Aubameyang cette saison par leurs clubs, Régis Testelin s’est montré franc. Le journaliste de L’Équipe a d’abord rappelé les faits. « Il faut contextualiser. Aubameyang est installé dans cette équipe, il a trois ans de contrat, c’est l’avant-centre et le meilleur joueur de (l’OM). Mbappé s’en va, il est carré depuis (qu’il a dit) qu’il s’en va. » Et l’observateur de passer à la gestion proprement dite du champion du monde tricolore par le PSG.

« Management vicié et pourri »

Par la direction du club parisien, mais également par l’entraîneur. « On prépare à la fois la saison prochaine et après on le punit également de ne pas avoir prolongé. Vous êtes dans un système de management qui est complètement vicié, perturbé et pourri par le départ de Mbappé, alors qu’Aubameyang est en place et qu’on compte sur lui. Il n’y a pas d’aspérités autour d’Aubameyang alors que le cas Mbappé, le ver est dans le fruit. »

Toujours en course pour battre le record de Didier Drogba, auteur de trente-deux buts sur une saison avec l’OM, Pierre-Emerick Aubameyang (vingt-trois buts) a donc tout ce qu’il faut pour continuer à briller, tout en profitant du soutien de son entraîneur, Jean-Louis Gasset. Quant à Kylian Mbappé, envoyé sur le banc depuis plusieurs matchs (en Ligue 1) par Luis Enrique, il fait contre mauvaise fortune bon cœur afin de ne pas faire de vague, tout en continuant à se montrer décisif lorsqu’il le faut. Sa performance face à la Real Sociedad en huitièmes de finale de Ligue des champions l’a encore prouvé.

What do you think?