in

Menaces, agression commanditée, le PSG dans la tourmente

Menaces, agression commanditée, le PSG dans la tourmente

L’ambiance était lourde ce mercredi à Bougival, au centre d’entraînement des féminines du PSG. Et pour cause…

Oubliée l’euphorie de la belle victoire parisienne sur le Real Madrid, mardi soir en Ligue des champions, l’atterrissage a été brutal pour les joueuses du PSG, confrontées ce mercredi à l’interpellation de leur coéquipière Aminata Diallo dans le cadre d’une enquête sur la violente agression d’une autre de leurs partenaires, la semaine passée: Kheira Hamraoui.

« Ce n’est pas un moment facile, mais nous devons rester concentrés car nous avons un match hyper important ce dimanche (contre l’OL, coleader du championnat avec le PSG) », dixit Didier Ollé-Nicolle, le coach de la section féminine du PSG, en marge d’un entraînement plombé assurément par la nouvelle du jour. Des propos rapportés ce soir par Le Parisien, qui précise que le club de la capitale pourrait être amené prochainement à se porter partie civile dans cette sombre affaire.

Un détenu commanditaire de l’attaque ?

Pour l’heure, tout le monde à Paris est incrédule, y compris dans l’entourage de Kheira Hamraoui où l’on dépeint une relation amicale entre les deux jeunes femmes suscitées. Et ce bien qu’elles soient en concurrence au PSG comme en équipe de France. Alors que le club a pris des mesures pour assurer la protection de ses joueuses – et celle d’Hamraoui en particulier – RMC affirme ce mercredi que différentes joueuses parisiennes avaient fait l’objet de menaces ces dernières semaines.

Reste à savoir comment les soupçons ont pu s’appesantir sur la personne d’Aminata Diallo, qui le jour de l’agression était au volant du véhicule dont a été brutalement extraite Kheira Hamraoui avant de subir un acharnement des malfrats au niveau de ses jambes. Le Parisien révèle qu’un détenu, issu de l’entourage de Diallo, « a été extrait de sa cellule et placé en garde à vue pour être interrogé », les enquêteurs le soupçonnant « d’avoir pu jouer un rôle de commanditaire dans l’agression de Kheira Hamraoui ».

En attendant les enseignements des gardes à vue prononcées ce jour, le PSG, qui encourage ses joueuses à ne pas s’exprimer dans la presse, communique ainsi: « Le Paris Saint-Germain prend acte de la mise en garde à vue ce matin d’Aminata Diallo par le SRPJ de Versailles dans le cadre de la procédure ouverte suite à une agression jeudi soir dernier à l’encontre de joueuses du club. Le Paris Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les violences commises. Depuis jeudi 4 novembre au soir, le club a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la santé, le bien-être et la sécurité de ses joueuses. Le Paris Saint-Germain collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits. Le club est attentif au déroulement de la procédure et étudiera les suites à y donner. »

Lire aussi :Un joueur du Real dans le viseur du PSGMbappé, la liaison qui peut tout changerMbappé a un problème avec Messi

What do you think?