in

Ménes dézingue Donnarumma

Ménes dézingue Donnarumma

Impuissant face à Lens, Gianluigi Donnarumma a été vivement critiqué par Pierre Ménès, pou qui il est temps d' »ouvrir quelques dossiers » côté parisien.

Après 32 matches sans défaite, le PSG a chuté. En déplacement à Lens, dimanche, pour le compte de la 17e journée de Ligue 1, les champions de France se sont en effet inclinés 3-1 à Bollaert après avoir été dominés dans tous les secteurs par leurs hôtes. Consterné par la performance de son équipe, Christophe Galtier n’a pas épargné ses joueurs à l’issue de la rencontre.

« Ce n’est pas tant la défaite qui me déçoit ou qui m’agace, mais c’est la manière dont on a concédé nos buts, a d’ailleurs confié l’entraîneur parisien en conférence de presse. On connaissait les points forts de Lens, on les avait identifiés, on en avait parlé, on avait travaillé », a-t-il ainsi lancé en conférence de presse à l’issue de la rencontre, ajoutant: « Il fallait jouer à l’opposé de ce que nous avons fait. Le ballon devait circuler beaucoup plus vite, dans le dos des milieux lensois, pour pouvoir après développer nos attaques. Malheureusement, on a eu beaucoup trop de déchet technique. Et ces pertes de balle donnent l’avantage aux contre-attaques, parce qu’à ce moment-là, on est en déséquilibre total. »

Donnarumma, le gardien qui n’arrête jamais rien

Mais l’entraîneur parisien n’a pas été le seul à se montrer critique avec les Parisiens. Il en a été de même de Pierre Ménès dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube. « Il y a quelques dossiers à ouvrir côté parisien, a ainsi lancé l’ancien journliste du Canal Football Club. A commencer par Donnarumma, le gardien qui n’arrête jamais rien. ça commence à être très problématique surtout quand il y a Navas sur le banc. Il n’est peut-être pas trop tard pour changer d’avis parce que ce gardien n’est jamais décisif. On va arriver contre le Bayern à des matches où le gardien aligné va devoir être décisif. « 

Gianluigi Donnarumma n’est toutefois pas le seul élément parisien à inquiéter Pierre Ménès. « Ramos, ce n’est même pas la peine. On voit depuis qu’il joue, qu’il n’avance plus et qu’il joue sur sa réputation. Et Marquinhos, je ne sais pas si c’est la lenteur de Ramos qui l’insécurise mais il n’est que l’ombre de lui-même depuis trop longtemps pour que ce soit un hasard », a-t-il ajouté au sujet de la charnière centrale.

Pierre Ménès a également envoyé une pique à destination du milieu de terrain tricolore, notamment dès que Marco Verratti n’est pas à son niveau. « Fabian Ruiz, qui avait déjà été très mauvais contre Strasbourg, a été catastrophique, cataclysmique, innommable », a-t-il asséné.

What do you think?