in

Messi, des accusations de corruption ?

Messi, des accusations de corruption ?

Selon Le Monde, le Paris Saint-Germain a offert de nombreux cadeaux à Pascal Ferré, le responsable de l’organisation du Ballon d’Or. Et le club de la capitale a ensuite essaye de faire « du lobby » pour favoriser la victoire de Lionel Messi en 2021.

Les affaires s’enchaînent pour le Paris Saint-Germain. Après les révélations des arrangements fiscaux effectués au moment de l’arrivée de Neymar, Le Monde évoque ce samedi les relations entre le club de la capitale et Pascal Ferré, l’ancien rédacteur en chef de France Football, qui était notamment en charge de l’organisation du Ballon d’Or.

Ces informations proviennent des enquêtes sur les diverses affaires à l’encontre de Nasser Al-Khelaïfi, et la justice s’intéresse notamment aux activités de Jean-Martial Ribes, l’ancien directeur de la communication du PSG (2017-2022). Ce dernier a été mis en examen en décembre 2023 pour « corruption et trafic d’influence actifs ». Il avait tendance à nouer des relations avec certaines personnes influentes, en leur offrant notamment des places pour les rencontres du PSG, et Ribes pouvait ensuite bénéficier de « certains services », « qu’il sollicite ou qu’on lui propose », selon les termes des enquêteurs.

Les « cadeaux » du PSG pour un journaliste

Pascal Ferré, ainsi, était proche de Ribes. A plusieurs reprises, le journaliste a pu avoir accès à des places pour des matches de gala du Paris Saint-Germain. Le Monde rappelle que « la pratique n’a rien d’illégale, mais elle peut aider le club dans sa stratégie d’influence ». Pascal Ferré a aussi reçu quelques faveurs de la part du Qatar, le pays des propriétaires du PSG, en se rendant notamment à Doha pour la Coupe du monde des clubs fin 2019, ou pour « un séjour tennis » en marge d’un tournoi ATP, début 2020.

Le PSG bénéficiait ainsi d’un contact privilégié dans les médias. En juillet 2019, Ferré aurait accepté de supprimer du site de France Football une brève concernant des accusations à l’encontre de Nasser Al-Khelaïfi. En septembre 2021, après l’arrivée de Lionel Messi, le club de la capitale n’avait pas apprécié la Une de L’Equipe au sujet du salaire de l’Argentin. Pascal Ferré aurait alors « passé un savon » à Jérôme Cazadieu, alors directeur de la rédaction de L’Equipe.

Ballon d’Or, du « lobby » pour Messi

Et le Ballon d’Or, alors ? En juillet 2020, le PSG, via Jean-Martial Ribes, avait fait du forcing auprès de France Football pour mettre en avant sa joueuse Nadia Nadim, « en espérant qu’elle soit au moins sur la liste des nommés. » Mais c’est surtout en 2021, après l’arrivée de Messi, que le PSG a fait jouer ses contacts. Le club de la capitale aurait ainsi demandé à Pascal Ferré de faire « du lobby » auprès des votants, pour favoriser la victoire de l’Argentin. Un déjeuner avec Nasser Al-Khelaïfi a même été organisé. Quelques semaines avant le vote, Ferré a transmis à Ribes la Une à venir de France Football, consacrée à Messi, afin de donner « une résonance maxi » à l’ancien Barcelonais.

Pour autant, peut-on en conclure que l’action du PSG a favorisé la victoire de Messi ? Il est impossible de l’affirmer. L’avocat de Pascal Ferré, en réponse à toute cette histoire de « cadeaux », dénonce des « raccourcis et interprétations aussi fantaisistes que diffamatoires ». Le scrutin avait été serré, avec la victoire de Messi devant Lewandowski (613 points contre 580), et Pascal Ferré lui-même avait placé Messi en deuxième position dans son vote, derrière Lewandowski.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *