in

Messi, le constat sans appel de Rothen 

Messi, le constat sans appel de Rothen 

La victoire du PSG face au Real Madrid (1-0), mardi soir en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, n’occulte pas la nouvelle prestation insuffisante de Lionel Messi aux yeux de Jérôme Rothen. Qui enterre l’attaquant argentin.

Il était très attendu, pour ses retrouvailles avec le Real Madrid, et il a déçu. Titularisé dans l’axe par Mauricio Pochettino, mardi soir au Parc des Princes, Lionel Messi a passé plus de temps dans le cœur du jeu, à multiplier les passes trop timides pour ses coéquipiers, que dans la zone de vérité, là où il est censé créer l’étincelle. Et pour ne rien arranger, l’Argentin s’est distingué en ratant le penalty que Kylian Mbappé lui a obtenu à l’heure de jeu (62e). Une copie bien terne, une de plus, qui conforte Jérôme Rothen dans l’idée que le septuple Ballon d’Or est fini. Ou du moins très proche de la fin.

Lire aussi : Twitter prend feu pour Mbappé !

« Lionel Messi a joué comme un milieu, presque récupérateur, très bas, trop bas, limite dans le rond central quand le PSG attaquait. Il a laissé Kylian Mbappé esseulé sur le côté gauche ou dans l’axe. Alors oui, il lui a donné une ouverture magnifique sur son occasion en première mi-temps, mais c’est la seule. Sinon, beaucoup trop de déchets. Il joue à deux à l’heure. Et quand il se crée des occasions, je suis désolé, mais c’est un gentil  !  », a asséné l’ancien international français dans l’After Foot sur RMC. Pour lui, ce positionnement et ce rendement de la « Pulga » sont symptomatiques d’un joueur cramé.

« Messi, c’est son frère qui est arrivé »

« Je ne peux pas me mettre dans la peau de Leo Messi, qui a été le meilleur joueur de la planète, mais on est tous passés par là, dans toutes les divisions: quand un joueur offensif, qui est normalement très haut sur le terrain, commence à décrocher, à être à 30, 40, 50 mètres du but adverse, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que quand il est plus haut, qu’il est entre les lignes, qu’il y a des tampons, qu’il faut protéger le ballon et qu’il faut aller plus vite, il ne se sent plus au niveau, a expliqué le consultant. Pour moi, c’est terrible de dire ça, mais Leo Messi, c’est son frère qui est arrivé (à Paris). »

Et Jérôme Rothen d’enchaîner: « Ce n’est plus que le Leo Messi d’avant. » Un constat sans appel fait aussi par Daniel Riolo, qui estime que le n°30 parisien a pris conscience de ses limites physiques et d’un déclin finalement assez logique à 34 ans: « Je pense qu’il a compris et qu’il sait au fond de lui qu’il ne peut plus faire des différences. Il est dans la plus mauvaise saison de sa carrière, c’est factuel. » Il lui faudra sans doute montrer un autre visage pour que le PSG aille loin dans cette Ligue des champions, car Kylian Mbappé ne pourra sans doute pas toujours porter l’équipe sur ses épaules.

Lire aussi :Courtois, le retour du seum belgePochettino détruit un journaliste de RMC SportMessi, pire tireur de penalty ?Mbappé, Al-Khelaïfi résigné ?

What do you think?