in

Messi, le dernier coup de gueule

Messi, le dernier coup de gueule

Alors que Lionel Messi a été sifflé par le Parc des Princes, Christophe Galtier ne comprend pas le traitement infligé au légendaire joueur argentin.

Décidément, le Paris Saint-Germain a vécu une drôle de soirée, samedi, lors de la 38e journée. Alors que l’heure devait être la fête pour l’obtention du titre champion de France, la semaine a été marquée par l’inquiétude sur l’état de santé de Sergio Rico, toujours hospitalisé après un grave accident de cheval.

Sur un plan sportif, le PSG a terminé sa saison par une nouvelle défaite, face à Clermont (2-3), une rencontre durant laquelle Lionel Messi a été sifflé par le public du Parc des Princes. Alors qu’il a lui-même eu droit à une bronca, qu’il a accueillié avec un certain recul (« Cela ne fait jamais plaisir mais c’est comme ça, ça fait partie du métier d’entraîneur. Mon cas… »), Christophe Galtier a tenu à prendre la défense de son joueur, dont le départ a été officiellement annoncé par le PSG.

« Je trouve que les sifflets sont très durs, a confié Galtier en conférence de presse, relaye le site Culture PSG. A l’image de la saison, il a eu des périodes de bon et d’autre de moins bon. Je ne sais pas pour quelles raisons. Peut-être que dans quelques jours, dans quelques semaines, je trouverai une explication, des raisons pour comprendre le traitement réservé à Leo parce que je l’ai eu toute la saison, il s’est toujours très bien comporté, comme un grand professionnel. »

Galtier a redit que « Messi était le plus grand joueur de l’histoire du football », et rappelé que l’Argentin avait réussi à affiché des « stats intéressantes » (21 buts et 20 passes décisives avec le PSG, en 41 matches toutes compétitions confondues) malgré une saison harassant en raison de la Coupe du monde.

« Leo a fait une grande saison »

Le coach parisien trouve « surréaliste » qu’on puisse son prendre au septuple Ballon d’Or, qui n’est pas le plus actif sur le terrain, notamment au niveau défensif, mais qui est resté fidèle à lui-même selon Galtier. « On décrypte tout le temps le jeu de Leo mais il joue comme ça depuis 20 ans, depuis 17 ans. Il a l’art du dribble, l’art de la passe, l’art du but. Je le répète, et j’insiste : Leo a travaillé tout au long de la saison », défend-il.

Galtier a tout de même fini par aborder ce qui est un sujet de crispation pour les supporters parisiens: la différence entre le Messi surmotivé pour remporter le titre d’une vie avec l’Argentine, et le Messi qui a semblé nettement moins concerné par la saison de son club.

« Peut-être qu’il y a eu une analyse, même si je ne voulais pas la faire mais je vais la faire quand même, a reconnu Galtier. Il y a eu Leo sur la première partie de saison, il y a eu cette Coupe du Monde gagnée et les gens ont pensé que Leo allait se reposer, ou qu’il ne s’était préparé que pour la Coupe du Monde. Or Leo s’était préparé pour faire une grande saison, avec évidemment ce titre de Champion du Monde, et ce titre de Champion de France, et le fait qu’il soit le meilleur passeur de L1. Leo a fait une grande saison. J’ose espérer que les gens analyseront à froid, avec un peu plus de lucidité, ce que Leo a pu apporter cette saison. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *