in

Le Parc des Princes, fin de l’histoire pour le PSG 

Le Parc des Princes, fin de l’histoire pour le PSG 

Alors que le PSG rêve de racheter le Parc des Princes, Anne Hidalgo a opposé une nouvelle fin de non-recevoir.

Le torchon n’en finit plus de brûler entre les dirigeants du PSG et la Mairie de Paris au sujet du Parc des Princes, dont la municipalité refuse d’envisager la cession au club de la capitale.

Le mois dernier, Nasser Al-Khelaïfi avait ainsi remis de l’huile sur le feu avec des propos très durs à l’encontre des édiles parisiens, les accusant de façon à peine voilée de racisme. « Certains disent on reprend les discussions, d’autres on ne vend pas au Qatar. Est-ce que c’est parce qu’on est arabes, je ne sais pas ? Est-ce que c’est légal de dire ça ? Je ne sais pas, je ne crois pas », avait-il lancé, provoquant de vives réactions au sein de la majorité.

Le sujet est clos

Cette attaque frontale n’a pas fait ciller Anne Hidalgo qui a répété dans les colonnes de Ouest-France son refus d’envisager une vente du Parc des Princes, comme l’appellent de leurs vœux les propriétaires du PSG. « Je le redis aussi aujourd’hui et une bonne fois pour toutes : il n’y aura pas de vente du Parc des Princes, c’est le patrimoine des Parisiennes et des Parisiens. Le sujet est clos », a-t-elle asséné dans les colonnes de Ouest-France.

L’édile n’a pas manqué d’évoquer les récentes déclarations du président du PSG, dénonçant des « propos excessifs » mais ouvrant la porte à une rénovation de l’enceinte de la Porte d’Auteuil. « Tout cela n’est pas sérieux. J’aime le football, j’aime mon équipe. Je le répète : nous sommes prêts à étudier et à accompagner des transformations du Parc », a-t-elle indiqué.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *