in

Pourquoi Paris a payé Ugarte aussi cher

Pourquoi Paris a payé Ugarte aussi cher

C’est l’un des mystères du mercato parisien: l’indemnité de 60 millions d’euros consentie pour débaucher le milieu de terrain du Sporting Manuel Ugarte.

Pas franchement connu en France avant de débarquer au PSG, Manuel Ugarte est un milieu de terrain uruguayen de 22 ans qui, certes, s’est fait un nom au Portugal ces dernières années dans les rangs de Famalicao, puis du Sporting. Pourtant Paris n’a pas hésité à miser 60 millions d’euros sur sa personne cet été. Ni plus ni moins que le montant de la clause libératoire du protégé de Jorge Mendes.

Comme Marco Asensio, autre recrue estivale du club de la capitale, Manuel Ugarte évolue dans le giron du très influent agent portugais. Un Jorge Mendes qui compte pas moins de sept joueurs du PSG parmi ses ouailles (Keylor Navas, Danilo Pereira, Vitinha, Renato Sanches et Warren Zaïre-Emery complétant le contingent), et qui travaille sans relâche à étendre plus encore son influence chez les Rouges et Bleus.

« Ugarte vaut 20 M€, pas beaucoup plus »

Après avoir tenté en vain d’imposer José Mourinho sur le banc et un Joao Felix en difficulté à l’Atlético au sortir d’un prêt calamiteux à Chelsea, Jorge Mendes joue de ses relations pour favoriser l’arrivée de Bernardo Silva à Paris. Un pari encore loin d’être gagné et qui ne sera pas sans investissement conséquent de la part du PSG. Juge et partie, le conseiller lusitanien travaille certes main dans la main avec les clubs, mais toujours dans son propre intérêt et celui de ses poulains.

Bien qu’il ait une relation privilégiée avec Nasser Al-Khelaïfi selon L’Equipe, l’intéressé ne déroge pas à ses règles pour les champions de France en titre. « Pour Manuel Ugarte, c’est fou que Paris ait payé 60 M€, le prix de la clause, souffle au quotidien sportif un autre agent, sous couvert d’anonymat. Ugarte vaut 20 M€, pas beaucoup plus. Surtout, il est rare que les clubs paient le montant des clauses dans les deals avec leurs homologues portugais. Il y a toujours, ou presque, des négociations… »

Lire aussi : Toute l’actu mercato

L’an dernier déjà, Paris avait payé Vitinha au prix fort – 40 millions d’euros – précisément le montant de sa clause libératoire chez les Dragons de Porto. Sur les rangs pour débaucher durant l’intersaison des joueurs comme Bernardo Silva et Bradley Barcola, deux fleurons de Gestifute, la société de conseil de Jorge Mendes, le PSG sait à quoi s’en tenir. Aucune négociation du tarif fixé par Manchester City et l’OL ne sera possible.

What do you think?