in

Le grand perdant, c’est Mbappé

Le grand perdant, c’est Mbappé

Le PSG a surclassé l’OL ce dimanche en clôture de la 30e journée de Ligue 1 (4-1). Sans Kylian Mbappé…

Un grand pas de plus vers le titre. En cas de victoire à Lorient mercredi soir conjuguée à un résultat négatif ou nul de Monaco face à Lille, Paris pourra célébrer dans trois jours son 12e sacre national. Ce dimanche en effet, le PSG n’a laissé aucune chance à Lyon pour accroître son avance en tête de l’élite. Avec un premier dauphin – monégasque désormais – repoussé à onze longueurs.

Très vite, les Parisiens ont donné le ton de cette partie aux allures de répétition générale pour la finale de la Coupe de France à venir – le 25 mai à Lille. Nemanja Matic, contre son camp (3e), et Lucas Beraldo, à bout portant (6e), ont eu tôt fait d’offrir un break aux locaux. Une avance encore accentuée quand Gonçalo Ramos y est allé de son but (32e), puis de son doublé (42e) après la réduction de l’écart signée Ernest Nuamah (37e).

Barcola confirme

4-1, le score acquis la pause devait être également le score final – Paris n’ayant pas cherché outre mesure à enfoncer le clou. Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé, ainsi, sont restés sur le banc, encagoulés et emmitouflés tandis que leurs homologues brillaient sur le terrain. Avec sans doute plus d’amertume pour le second, qui voit son statut privilégié se déliter de semaine en semaine.

Certes crédité d’un doublé en Ligue des champions mardi soir à Barcelone, le capitaine des Bleus est tout de même apparu moins impactant et influent que ses compagnons d’offensive Ousmane Dembélé et Bradley Barcola à cette occasion. La belle prestation du jour de ce dernier et de Gonçalo Ramos notamment viennent accréditer la thèse d’un PSG tout à fait capable de performer sans son maître à jouer présumé. A voir ce qu’il adviendra ces prochains jours.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *