in

Pochettino, "un style invisible"

Pochettino,

Même si les résultats sont bons depuis le début de la saison, le contenu des matches du Paris Saint-Germain interroge sur la qualité du travail de Mauricio Pochettino.

Ce n’est peut-être pas encore le moment des critiques, mais au moins le temps du doute. Arrivé en janvier dernier sur le banc du Paris Saint-Germain, Mauricio Pochettino n’a pas encore rallié tous les sceptiques à sa cause, loin de là, avec les prestations du club de la capitale. Après une fin de saison dernière difficile, marquée par la perte du titre au profit du Losc et de nombreuses défaites, le technicien argentin pouvait s’appuyer sur des circonstances atténuantes: un effectif décimé par les blessures, une préparation tronquée à cause de la crise sanitaire, et le fait qu’il débarque en cours de saison.

Lire aussi : Mbappé chambré pour son penalty raté

Pour l’exercice en cours, Pochettino n’a plus le droit à l’erreur. Pas avec le recrutement XXL réalisé par ses dirigeants cet été. Pour le moment, le début de saison est donc contrasté. Le PSG est en tête de son championnat, et de son groupe en Ligue des champions, avec une seule défaite au compteur, un jours sans à Rennes. Mais à l’image du succès péniblement arraché contre Leipzig (3-2) mardi soir, il y a toujours un sentiment mitigé qui entoure l’équipe de Pochettino.

Un travail apprécié en interne

Alors qu’il avait déclaré à son arrivée vouloir gagner avec la manière, Pochettino n’arrive pas à imposer ses idées, ou en tout cas à les rendre évidentes sur le terrain. AS évoque même un « style invisible » pour l’ancien coach de Tottenham. Difficile de savoir si Pochettino veut faire du PSG une équipe qui prend les choses en mains, avec une forte possession, ou une formation très forte en transition, qui s’appuierait sur la vitesse de Kylian Mbappé pour jouer en contre. En parallèle, la vacuité des conférences de presse de l’Argentin n’aide pas à se faire une idée sur le sujet.

Pour autant, le tableau est loin d’être tout noir. Face à Leipzig, Pochettino a réussi un coup tactique intéressant en basculant vers un 3-5-2 qui a permis à son équipe de l’emporter, en gérant (un peu) mieux le pressing des Allemands. Et en interne, Le Parisien indique que son travail est apprécié par les joueurs, notamment sa gestion humaine. Ce PSG est réputé pour être d’abord un effectif avec des fortes individualités, plus qu’un collectif impressionnant. Si Pochettino arrive à gérer ses stars, c’est déjà un premier pas. Pour savoir si cela sera suffisant, il faudra sans doute attendre la fin du printemps…

Lire aussi :Mbappé, c’est du jamais-vuMbappé n’a pas aiméMbappé sauve un mauvais PSG

What do you think?