in

"Problème de mentalité" au PSG, Lizarazu dénonce

Si le Paris Saint-Germain a signé samedi une troisième victoire de rang en Ligue 1, il a encaissé trois buts face à Troyes (4-3). Bixente Lizarazu n’est pas tendre avec les défenseurs parisiens.

Grâce notamment à Neymar et Lionel Messi, le Paris Saint-Germain s’est sorti samedi du piège troyen. Opposés au onzième de Ligue 1, les hommes de Christophe Galtier l’ont emporté dans la douleur au Parc des Princes (4-3, 13e journée) et peuvent principalement remercier leur duo offensif. Et s’ils ont du batailler ainsi, c’est parce que les Parisiens ont grandement souffert en défense. La performance du revenant Presnel Kimpembe n’a pas été au niveau tandis que Sergio Ramos, son acolyte central dans le système en 4-4-2 mis en place par l’entraîneur, a encore montré ses limites actuelles. Pour Bixente Lizarazu, la cause de ces problèmes défensifs s’explique.

Ce dimanche, le consultant de TF1 l’a détaillé sur le plateau de Téléfoot. « Déjà, ce n’est pas un problème de système pour moi. Ils ont changé de système, avant ils jouaient à trois, maintenant ils jouent à quatre. Pour moi ce n’est pas le problème parce que je pense que les centraux Ramos, Kimpembe et Marquinhos, sont beaucoup plus à l’aise dans ce système (à quatre). Déjà, cette base-là, il faut la garder. En plus on a un milieu à trois qui peut compenser la montée des latéraux. Pour moi, ce n’est pas le problème. Le problème, c’est la mentalité en fait. »

« Ils se font exploser… »

Et l’ancien international tricolore de développer son raisonnement. « Défendre, c’est une mentalité, c’est une discipline. Et ils ne l’ont pas cette discipline. Ils se font exploser sur toutes les transitions rapides à la perte du ballon. Ils manquent de concentration sur les coups de pied arrêtés. On l’a vu en coupe d’Europe ou même là (face à Troyes). Et ça c’est l’attention, être sur son marquage, être agressif. Et ça c’est quelque chose que tu dois travailler en permanence et le Paris Saint-Germain ne l’a pas. Donc quel que soit le système, ils vont avoir des problèmes en défense. » Un constat pas très rassurant pour la suite. Charge à Christophe Galtier de trouver la solutions et les mots pour redresser la barre dans ce secteur.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *