in

Le PSG s'est fait "chier dessus"

Le PSG s'est fait

Marco Verratti et Leonardo n’ont pas aimé l’arbitrage de la rencontre Nantes-PSG (3-1).

Le Paris Saint-Germain l’a mauvaise. Euphorique et sûr de sa force après sa victoire contre le Real Madrid en Ligue des champions (1-0), le club de la capitale a concédé sa deuxième défaite de la saison en Ligue 1 à Nantes (3-1), dans un match fou dont certains rebondissements n’ont pas plu à Leonardo.

« Je vais essayer d’être calme et de respirer, a réagi le directeur sportif du PSG sur Canal+, relaye RMC. Ce n’est pas le fait de perdre, on peut perdre, Nantes a mérité de gagner. On savait qu’après un match de C1, il y a cette attente dans les stades. Paris est l’équipe à battre et l’arbitre le sait. Depuis le début, c’était un match dans la force. On a pris deux buts, c’était mérité. Après le match n’était plus contrôlé, pour Nantes et pour nous d’ailleurs. »

Leonardo ne veut « pas pleurer », mais…

Et ensuite, il y a plusieurs décisions arbitrales qui font enrager Leonardo. « Après, il y a une minute de temps additionnel et le penalty est sifflé à quatre minutes ! Je ne veux pas pleurer. On a perdu, c’est mérité. Mais contre nous, il y a l’envie de dire ‘je siffle contre toi’. Sur Verratti, Mbappé, on ne siffle pas… Honnêtement, la faute sur Mbappé (de Pallois, ndlr), il n’a même pas sifflé la faute ! Appiah, il a sifflé rouge, ce n’était pas rouge. Le VAR ne fonctionne pas puis ça recommence à fonctionner. Le deuxième jaune sur Appiah… et non. On a perdu le match. Chapeau à Nantes, gros match, je suis très content pour Kombouaré mais si on regarde la gestion du match… Je n’aime pas. »

Les Parisiens ont notamment perdu leurs nerfs en fin de rencontre. Ils ont écopé de six cartons jaunes, dont trois à partir de la 83e minute. Marco Verratti, lui-même averti en première période, était également très en colère contre Mikael Lesage.

« Comment c’est possible qu’on prenne dix cartons jaunes (sic) ? L’arbitre, on ne peut pas parler, on ne peut rien faire. On ne peut pas parler du tout avec l’arbitre, a pesté l’Italien. C’est le seul match… le seul arbitre qui fait des choses comme ça. Comment c’est possible de ne pas donner carton jaune (un deuxième avertissement pour Appiah sur le penalty, ndlr) ? C’est jaune, c’est rouge, c’est penalty. Les arbitres, parfois il faut prendre ses responsabilités parce que là, on se fait chier dessus par les arbitres. »

Lire aussi :Nantes-PSG, le film du matchLa 25e journée de Ligue 1Le classement de la Ligue 1

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *