in

PSG, la frustration du vestiaire s'affiche

PSG, la frustration du vestiaire s'affiche

La défaite de mardi soir du PSG face à Dortmund (1-0), en demi-finale aller de Ligue des champions, a été dure à digérer dans le vestiaire parisien. Pour certains plus que pour d’autres.

Présenté par les observateurs comme grandissime favori du duel européen l’opposant au Borussia Dortmund, le Paris Saint-Germain n’a pas justifié ce statut mercredi soir, à l’occasion de la demi-finale aller de Ligue des champions disputée et perdue en Allemagne (1-0). Outre la prestation individuelle des uns et des autres, ce sont aussi les choix tactiques de Luis Enrique qui ont posé question. Et pas que d’un point de vue extérieur.

Jeudi soir, au lendemain de la désillusion parisienne, Le Parisien a raconté une scène équivoque survenue juste après la rencontre. Les douches prises, les joueurs du PSG ont pris la direction de leur bus pour quitter le Signal Iduna Park. Parmi eux, les remplaçants de la soirée, Marco Asensio et Carlos Soler. Les deux Espagnols, qui n’ont pas eu une seule seconde de jeu à se mettre sous la dent, passent tête basse devant les journalistes sans dire le moindre mot. Même chose pour Kang-in Lee qui ne lève pas davantage les yeux.

Gonçalo Ramos, l’attitude inhabituelle

Et c’est ensuite Gonçalo Ramos qui a filé devant les journalistes sans piper mot. Une manière d’être qui en dit beaucoup, selon le média qui a souligné que cette attitude mutique était « loin des habitudes » de l’attaquant portugais, toujours attentif à dire un petit mot ou à saluer la presse. Frustration due au résultat, évidemment, mais pas que, selon Le Parisien qui a expliqué que celle-ci avait également été provoquée par une décision de Luis Enrique.

Le choix de l’entraîneur de ne pas faire entrer, par exemple, un Gonçalo Ramos pourtant très en vue ces dernières semaines, et de lui préférer un Randal Kolo Muani transparent depuis plusieurs mois et encore dépassé par les évènements face au BvB, a donc frustré les remplaçants du jour. Mardi prochain au Parc des Princes, Paris tentera de renverser la tendance. Luis Enrique fera-t-il appel à certains des joueurs restés sur le banc en Allemagne ? Ces derniers l’espèrent évidemment.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *