in

Le PSG pris au piège

Le PSG pris au piège

Leonardo et ses équipes ont beau se démener afin de faire partir certains joueurs devenus indésirables, le PSG est à la peine dès qu’il s’agit de vendre…

Interrogé au cœur de l’hiver sur les contours du mercato parisien, Leonardo s’était allé à une confession. « Je reconnais que je suis moins bon sur les ventes », avait-il admis alors que le PSG peinait – déjà – à dégraisser son effectif. « Mais, pour ma défense, personne n’achète. Ou beaucoup moins qu’avant », avait-il pris soin d’ajouter. Six mois ont passé et le problème est entier pour le club de la capitale: il lui est toujours aussi difficile de vendre les éléments devenus indésirables.

 

Les vice-champions de France ont pourtant un besoin impérieux d’alléger son effectif. Conséquence des arrivées de Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos où Achraf Hakimi. Quatre renforts qui se sont vus offrir des émoluments XXL et qui ont donc fait grimper en flèche la masse salariale du club. Les départs voulus par les dirigeants parisiens doivent donc permettre de substantielles économies en la matière.

Des prêts, le plus souvent…

Mais le PSG fait face à un problème qui semble insoluble. Grassement payés, les joueurs parisiens ne sont guère pressés de partir et ce malgré la perspective de de devoir se contenter d’un rôle de doublure. Car lorsqu’ils sont décidés à partir, leurs prétendants ne peuvent s’aligner sur leurs conditions salariales à Paris. Ce qui incite les clubs à réclamer des prêts avec une prise en charge partielle du salaire.

Le problème n’est pas récent mais est devenu plus prégnant avec la crise financière provoquée par la pandémie. Depuis plusieurs années, les meilleures ventes du club de la capitale concernent d’ailleurs des joueurs formés au club ou arrivés jeunes à Paris et qui n’ont pas signé un contrat très avantageux (Guedes, Lo Celso). Et ce d’autant plus que les éléments dont souhaitent se débarrasser le PSG n’ont pas toujours été convaincants ces derniers mois à l’image de Layvin Kurzawa, Ander Herrera ou Thilo Kerher. Sans surprise, les joueurs les plus susceptibles de partir sont ceux qui se sont montrés à leur avantage à l’image de Pablo Sarabia ou Leandro Paredes. Mais là encore, leurs émoluments refroidissent les ardeurs.

Lire aussi :PSG, le choix fort de Mbappé ! Pogba, le gros coup du PSG se préciseL’indiscrétion de la femme de Di Maria sur l’avenir de son mari

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *