in

PSG, le nouveau témoignage accablant

PSG, le nouveau témoignage accablant

Alors que le PSG a nié avec vigueur les accusations de Mediapart concernant une armée numérique chargée de poster sur commande des messages parfois virulents,  un nouveau témoignage fragilise un peu plus la défense des dirigeants parisiens.

Nasser Al-Khelaïfi et ses équipes sont dans les cordes. Conséquence des révélations de Mediapart selon lesquelles le PSG a chargé une agence de communication, entre 2018 et 2020 de créer de faux comptes Twitter pour mener des campagnes hostiles contre des cibles du club de la capitale et ce afin de discréditer certaines personnalités mais également des joueurs parisiens parmi lesquels Kylian Mbappé. Des accusations contestées avec vigueur par les champions de France.

« Le PSG est une marque internationale qui travaille en permanence avec des agences de social media partout dans le monde pour promouvoir et célébrer les réalisations du club, de ses collaborateurs et de ses partenaires, comme toutes les entreprises », a ainsi fait savoir le club de la capitale, prenant soin d’ajouter qu’il « n’a jamais contracté avec une agence pour nuire à qui que ce soit. » « C’est un tas d’absurdités complètes, a renchéri un membre du club à RMC. On a passé l’année dernière à renouveler Mbappé avec le plus gros contrat du sport mondial et impliquant le président Macron, et vous pensez qu’en même temps on le trollait ? »

Ce sont des choses qui ont été demandées par le client

Un nouveau témoignage vient néanmoins un peu plus discréditer la défense des dirigeants parisiens. Interrogé au micro de RTL, Frédéric Geldhof, ancien directeur des opérations de UReputation, filiale de l’agence DBB, a en effet confirmé que le PSG était bel et bien à la manœuvre. « Notre rôle était de mettre en musique sur les réseaux sociaux et sur Internet la stratégie de la direction de la communication du client (le PSG). Les ennemis étaient les rumeurs qui pouvaient courir sur l’un ou sur l’autre », a-t-il confié, ajoutant : « Ce sont des choses qui ont été demandées par le client.» 

Frédéric Geldhof a d’ailleurs bien du mal à comprendre les dénégations du PSG. « Tout ce qui a été fait a été fait en collaboration avec le client, dans une stratégie globale mise en place par la direction de la communication. Que le PSG puisse dire ‘non, non, on ne les connaît pas’, c’est étonnant », a-t-il précisé.

What do you think?