in

Qatar, société... Mbappé va se faire des ennemis

Qatar, société... Mbappé va se faire des ennemis

Kylian Mbappé assume de vouloir prendre position sur des sujets extra-sportifs. Quitte à entrer sur un terrain très glissant, et à se voir reprocher sur son silence sur des questions plus épineuses.

On le voit en ce moment aux Etats-Unis, avec le tollé suscité par les lois anti-avortement. L’ère du « tais-toi et joues » est terminé pour les sportifs, qui sont nombreux à avoir fait entendre leur voix sur ce sujet de société, à l’image de Megan Rapinoe, LeBron James ou encore Simone Biles. A l’instar d’Antoine Griezmann, Kylian Mbappé est de cette trempe, et il l’assume.

« Je n’ai jamais eu pour habitude de me cacher, a-t-il confié cette semaine à BFM TV. Après bien sûr que c’est un terrain glissant, mais je suis bien cramponné. Je n’ai pas envie de me contenter de seulement jouer au football et rentrer chez moi. Je suis un homme de cette société comme tout le monde, tout le monde donne son avis, c’est juste que ma voix porte un peu plus. Mais, j’essaie vraiment d’agir en fonction de mes valeurs et de mes principes. »

Mbappé « bigger than football »

A vouloir afficher sa personnalité, à vouloir être plus qu’un footballeur, le champion du monde 2018 sait qu’il va se faire des ennemis. Cela a commencé par Eric Carrière, qui s’est ému du ton employé par le Bondynois dans son entretien. « Quelle différence entre l’interview de Zidane dans L’Equipe et celle-ci. Deux visions : une que je préfère de loin. L’autre est inquiétante », a écrit l’ancien Nantais sur Twitter, en laissant entendre par la suite que Mbappé manquait d’une certaine « humilité ».

Quelle différence entre l’interview de Zidane dans

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *