in

le ras-le-bol du vestiaire parisien

le ras-le-bol du vestiaire parisien

Il n’y a pas que les adversaires du PSG qui soulignent le manque d’implication défensive des stars parisiennes.

Le PSG en a été quitte pour une nouvelle désillusion, dimanche. Deux semaines après sa défaite à Rennes, les champions de France espéraient profiter de la réception de Reims au Parc des Princes, pour renouer avec la victoire en Ligue 1 mais Neymar a eu beau ouvrir le score, les Parisiens ont dû se contenter d’un match nul (1-1). Conséquence de l’égalisation rémoise dans le temps additionnel. Une égalisation somme toute méritée au vu du scenario de la rencontre.

Les joueurs du PSG ont en effet été bousculés, concédant de très nombreuses occasions, notamment en première période. Pas de quoi surprendre le capitaine rémois Yunis Abdelhamid. « Dans les ressorties de balle, c’était facile, les trois de devant ne défendent pas. On savait qu’à partir du moment où l’on passait ce premier rideau-là… Bien sûr, ils font toujours cet effort de presser un petit peu, mais à partir du moment où on fait cet effort-là, ils ne participent plus aux tâches défensives de leur équipe. C’est sur ça qu’on a travaillé sur ça, honnêtement, on a voulu l’exploiter et c’est ce qu’on a pu faire et c’est pour ça qu’on s’est créé autant d’occasions. »

On doit être ensemble et souffrir un peu

Et l’international marocain n’a pas été le seul à pointer du doigt le manque d’implication des trois attaquants parisiens dans les tâches défensives. Il en a été de même de Danilo Pereira même si le Portugais s’est bien gardé de donner des noms au moment de souligner le manque d’unité chez les Rouge et Bleu. « On doit avoir un état d’état d’esprit différent. On doit faire plus de travail. On doit être ensemble et souffrir un peu. Si on ne fait pas ça, ça va être difficile. Reims a été très bien, compact et nous a mis beaucoup de pression. L’expulsion ça conditionne la fin de match, mais ce n’est pas une excuse », a-t-il confié au micro de Prime Vidéo.

L’avis de l’ancien joueur du FC Porto est évidemment partagé par Christophe Galtier. « Cette semaine, ils ont bien travaillé, tous ensemble. Ça ne s’est pas vu sur le terrain, notamment lors de la première période. Il y a aura des décisions à prendre pour qu’on recréer aussi de la concurrence. Parce qu’on est tombés dans une zone de confort de laquelle on a du mal à sortir. Il va falloir se secouer« , a prévenu le technicien parisien.

What do you think?