in

il y a des choses à revoir au PSG

il y a des choses à revoir au PSG

Ancien de la maison bleue et rouge, Blaise Matuidi demeure attentif à l’actualité du PSG. La nouvelle mésaventure européenne des Parisiens ne l’a évidemment pas laissé de marbre.

Parisien de 2011 à 2017, Blaise Matuidi garde le cœur rouge et bleu. Victime de la fameuse remontada en 2017, l’ancien poumon gauche du PSG a souffert à distance de l’élimination prématurée du club de la capitale cette saison en Ligue des champions, au profit du Real Madrid. Une déconvenue sur laquelle l’intéressé revient dans les pages du Parisien. « Je demeure un grand fan du PSG. Comme tout le monde, j’y croyais. Il y a, chaque saison, énormément d’attente autour du club, à juste titre d’ailleurs au regard des investissements consentis depuis des années. De très grands noms ont rejoint le PSG. Après, je l’ai souvent expliqué, il faut du temps. »

Ceci étant dit, et même s’il estime que les hommes de Pochettino ont parfois connu un certain « manque de réussite », Matuidi s’interroge. « Le PSG est-il, aujourd’hui, au-dessus du Real ou du Bayern ? C’est la question à se poser. Agit-on pour que ça soit le cas ? Je ne sais pas. J’ai ces interrogations. Il y a peut-être des choses à revoir… » Et de livrer une piste de réflexion: « Il pourrait, peut-être, y avoir davantage de joueurs représentant réellement le club. Quand on revisite les meilleures années du Real ou du Barça, on retrouve cinq ou six joueurs espagnols. Cette base-là me semble importante pour permettre au PSG de s’installer parmi les très, très grands. Les dirigeants sont assez intelligents pour savoir ce qu’il convient de faire. »

« Pas lieu de stigmatiser des joueurs plus que d’autres »

Bien sûr, l’ancien Stéphanois comprend mieux que personne la déception et la frustration des partisans du club. Mais il n’est pas juste selon lui de cibler quelques éléments en particulier. « Les supporters ont traduit ainsi leur dépit mais il faut avoir un peu de recul. Même si deux ou trois individualités sortent toujours du lot dans une équipe, le football est un sport collectif. Il se joue à onze, pas à deux. On perd ensemble et on gagne ensemble. Dans ses années les plus fastes, Messi a pu faire des différences incroyables, mais on oublie les joueurs qu’il avait autour de lui. Toute l’équipe du PSG a perdu. Il n’y avait pas lieu de stigmatiser des joueurs plus que d’autres. »

Et Blaise Matuidi de conclure d’un rappel enthousiaste: « Aujourd’hui, on doit quand même se réjouir de ce qu’est devenu le PSG. Pour être arrivé au début de l’ère qatarienne, je mesure mieux le chemin parcouru. Il aurait été difficilement envisageable, voici encore quelques années, d’imaginer Mbappé, Messi et Neymar réunis sous le maillot parisien. »

Lire aussi :Pochettino, la catastrophe se confirmePochettino pourrait tout perdre !

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *