in

Rothen s'en prend violemment aux journalistes sportifs

Rothen s'en prend violemment aux journalistes sportifs

Après le coup de gueule de Christophe Galtier contre les questions extra-sportives posées par les journalistes en conférence de presse, Jérôme Rothen en a remis une couche. 

Présent en conférence de presse ce vendredi, à deux jours du Classique entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, Christophe Galtier a envoyé un gros tacle aux journalistes, plus préoccupés selon lui par les questions extra-sportives que celles liées au terrain.

« Vous ne parlez jamais football. Vous (les médias) me posez beaucoup de questions, a lâché le coach parisien. Mais finalement je m’aperçois que match après match, conférence après conférence, on doit parler de football pendant une minute trente sur des conférences qui durent 10-15 minutes. On n’est que sur l’extra-sportif et quoi je puisse vous dire, vous ne me croyez pas puisque vous écrivez et dites le contraire de ce que je dis puisque vous écrivez le contraire que ce soit en presse écrite, en télé ou en radio. »

« Les journalistes sportifs doivent rester dans le sport »

Un avis totalement partagé par Jérôme Rothen, qui estime que les entraineurs ne sont pas assez protégés face à la presse.  « À mon sens, ils (les entraineurs) font beaucoup trop de conférence de presse, a-t-il jugé dans l’émission Rothen s’enflamme sur RMC. Dans une semaine classique, quand tu ne joues pas tous les trois jours, tu as une conférence de presse en début de semaine, une la veille du match et une après. C’est trois en sept jours. C’est beaucoup trop. »

Et l’ancien milieu du PSG de s’en prendre directement au travail des journalistes sportifs. « Sur une heure de conférence de presse, il y a 50 minutes sur des faits extra-sportifs, a-t-il déploré. Parlez-lui du terrain. (…) Je veux bien qu’il y ait la presse comme Voici ou Gala, les journalistes sportifs doivent rester dans le sport. Posez des questions technico-tactique. Il n’a même pas l’occasion de parler de ça parce qu’on ne lui pose pas ces questions-là. Assumez que la plupart de la presse sportive ne fait pas son boulot correctement. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *