in

Une star du porno au secours de l’OM

Une star du porno au secours de l’OM

Tous les moyens sont bons pour l’Olympique de Marseille pour battre le PSG. Même envoyer une actrice X dans le vestiaire parisien.

L’Olympique de Marseille a soif de revanche, le 16 octobre 1005, au moment d’accueillir le PSG. Les Ciel et Blanc n’ont plus battu en effet leur rival honni depuis dix matches et ont notamment enchaîné huit défaites de rang avant un match nul décroché quelques mois plus tôt à domicile (1-1). Les Marseillais sont donc prêts à tout pour l’emporter, même user de méthodes douteuses.

Tout juste arrivés au Vélodrome, les Parisiens sont tout d’abord obligés de quitter leur vestiaire en raison d’une odeur d’ammoniaque, suffisamment forte pour piquer les yeux et gêner la respiration. Installés dans un vestiaire de fortune, les Parisiens y croisent Clara Morgane, star du X. De quoi quelque peu déconcentrer les joueurs parisiens comme l’a reconnu Boukary Dramé sur le plateau du Vestiaire, sur RMC Sport.

Clara Morgane en habit sexy ! Là, on a perdu notre concentration

« Ils nous ont mis dans un vestiaire annexe, tout pourri, pour aller à la salle de kiné, il fallait passer à côté d’escaliers. À cet endroit, il y avait Clara Morgane et Michaël Youn. Quand certains ont vu ça, ils ne parlaient plus du match… », avait-il raconté, ajoutant: « Ils ne souciaient plus du match, ils ne pensaient qu’à aller voir le kiné et parler à Clara Morgane. C’était une façon du côté marseillais, à mon avis, de nous déstabiliser pour le match. » Une version confirmée par Modeste Mbami.

« Clara Morgane en habit sexy ! Là, on a perdu notre concentration, on a mis nos chaussures à l’envers. C’était bien vu pour nous sortir du match et on a perdu. Quelques années plus tard, quand je suis allé à l’OM, j’ai su qui avait fait ça », avait-il expliqué à 20minutes.

La principale intéressée a, elle, toujours  vigoureusement démenti. « Oui, bien sûr, j’étais en porte-jarretelles dans les coulisses et j’attendais toute l’équipe ! (rires). Non, plus sérieusement, il faut arrêter de délirer. Quand on perd, il faut savoir être bon perdant et ne pas essayer de trouver absolument des raisons », avait-elle confié en 2014, ajoutant: « Paris a été beaucoup moins bon que Marseille ce soir-là. Moi, je suis effectivement passée au stade Vélodrome avec Michaël Youn (…) J’étais avec lui pour participer à une émission de radio. Je suis désolée mais ma venue dans les vestiaires n’est rien d’autre qu’un mensonge. »

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *