in

Le successeur de Mbappé déjà connu 

Le successeur de Mbappé déjà connu 

Vu d’Italie, le PSG est convaincu

de pouvoir attirer Khvicha Kvaratskhelia cet été, les dirigeants

parisiens voyant en lui le joueur capable de faire oublier Kylian

Mbappé.

C’est toujours le calme plat sur le mercato estival. Conséquence

en premier lieu de l’Euro qui bat son plein en Allemagne.

Conséquence également dans l’Hexagone de l’incertitude qui pèse

dans le dossier des droits TV. La plupart des clubs sont en effet

dans l’attente du dénouement du feuilleton pour connaître leur

marge de manœuvre sur le front des transferts.

Le PSG n’a pas ce genre de considérations. Le club de la

capitale n’en semble pas moins à l’arrêt malgré la volonté de

frapper vite et fort après le départ de Kylian Mbappé. Les

champions de France entendent évidemment recruter en attaque et de

nombreux noms ont été évoqués ces dernières semaines parmi lesquels

ceux de Victor Osimhen, Viktor Gyökeres, Maghnes Akliouche ou

Rafael Leao.

Un accord entre le joueur et le PSG ?

Mais en Italie, la piste la plus sérieuse mène désormais à

Khvicha Kvaratskhelia, devenu la priorité des dirigeants parisiens.

L’entourage du joueur a récemment mis les pieds dans le plat en

affirmant que le milieu offensif géorgien était déterminé à quitter

le Napoli, s’attirant une réponse virulente du club napolitain.

Mais pour Manuele Baiocchini, journaliste de Sky Sport, un

premier accord a été trouvé entre le joueur et le club de la

capitale. « Une semaine après les déclarations

de l’agent et du père de Kvara, qui a déclaré vouloir partir,

d’après ce que nous savons, d’un côté, il y a Naples qui

considérez-le intransférable, d’autre part l’agent a une sorte

d’accord avec le PSG », a-t-il fait savoir.

Et à l’en croire, l’optimisme règne dans les rangs parisiens.

« Le club parisien n’a même pas cherché à recruter un

remplaçant pour le Géorgien, car il est convaincu qu’il aura

Kvaratskhelia », a-t-asséné. Il devra y avoir une

clarification à la fin de l’Euro. » Pour autant, s’entendre

avec les dirigeants napolitains ne sera pas une chose aisée. A

moins de payer les 140 millions d’euros réclamés par le Napoli.

Pauline Schmitt

Written by Pauline Schmitt

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *